La Porte de Menin a retrouvé ses deux lions

Le monument érigé en 1927 à la sortie de la ville d’Ypres (Flandre occidentale) - en mémoire des nombreux soldats britanniques et du Commonwealth morts au cours des batailles autour du saillant d’Ypres et disparus sans sépultures pendant la Première Guerre mondiale - est à nouveau gardé par deux lions de pierre (photo). Deux répliques des originaux offerts à l'Australie à l'issue de la Première Guerre mondiale ont été officiellement installées lundi soir à la Porte de Menin.

Les originaux ont une longue histoire. Il s'agit de deux lions de pierre tenant le blason d'Ypres. Il ont été d'abord placés en 1822 à la Halle aux Draps. Au milieu du XIXe siècle, ils ont été installés dans l'ancienne porte de Menin.

Après la Première Guerre mondiale, qui vit la porte de Menin réduite à l'état de ruine, les lions furent récupérés et donnés à l'Australie en 1936, où ils gardent le Soldat inconnu à Canberra.

L’an dernier, les deux lions étaient revenus brièvement en Belgique à l’occasion des commémorations du 100e anniversaire de la bataille de Passendaele. Ils étaient ensuite retournés à Canberra.

L'Australie décidait cependant l'année dernière d'offrir deux répliques à la ville d'Ypres. Celles-ci ont été inaugurées ce lundi soir en présence d'une délégation du gouvernement australien. Ensemble, ces lions pèsent environ 2,4 tonnes.

Nicolas Maeterlinck