La N-VA maintient la candidature de Wim Leerman au poste de gouverneur de Flandre orientale

"Le règlement stipule qu'il faut choisir le candidat le plus approprié ", a affirmé le ministre-président Geert Bourgeois (N-VA) avant le début du Comité de consultation. Hier, le quotidien De Tijd avait révélé que Wim Leerman, le candidat de la N-VA avait obtenu de meilleurs résultats dans la procédure de sélection que la candidate de l'Open VLD, la députée Carina Van Cauter. Cette dernière a retiré sa candidature dans la soirée.

Le remplacement de Jan Briers au poste de gouverneur de Flandre orientale a suscité ces derniers jours une polémique entre l'Open VLD et la N-VA quant à la procédure à suivre. Le quotidien De Tijd a révélé que Wim Leerman, le directeur de l'administration communale d'Alost, est arrivé en tête à la suite des "assesments" menés par la Région flamande. Il est soutenu par la ministre des Affaires intérieures Liesbeth Homans (N-VA) alors que les libéraux flamands poussaient, eux, la députée fédérale Carina Van Cauter.

Dans une déclaration écrite à l'agence Belga, Mme Van Cauter se dit mardi soir déçue par la tournure des événements.

"Des règles claires avaient été établies, mais celles-ci ont apparemment subitement changé en cours de route. En plus, certains ont essayé de me porter discrédit. Ce n'est pas ma manière d'agir. C'est pourquoi, le cœur lourd, j'ai décidé de retirer ma candidature au poste de gouverneur de Flandre orientale".

Selon plusieurs partis il faudrait recommencer la procédure mais la N-VA estime que Wim Leerman, est le candidat le plus approprié. "Nous avons mené une procédure correcte, basée sur les règles", a déclaré le Premier ministre Geert Bourgeois (N-VA). "Le règlement stipule que nous devons choisir le candidat le plus approprié. Si nous ne le faisons pas alors cette nomination sera annulée. En tant que ministre président mon rôle est de faire appliquer les règles. Mais j'estime qu'il n'est pas nécessaire de recommencer la procédure". Geert Bourgeois rappelle qu'il y a une continuité à la tête de l'administration de Flandre orientale et que la province ne risque pas de sombrer dans le chaos. "Il y a un gouverneur par intérim qui peut remplir toutes les fonctions ", a déclaré le chef du gouvernement flamand. Actuellement c’est le commissaire d’arrondissement Didier Detollenaere qui occupe le poste de gouverneur faisant fonction.

Ce matin, les chefs de groupes de la N-VA et du SP.A ont critiqué l’Open VLD pour avoir politisé le débat en ayant soutenu clairement leur candidate. La question est de savoir si Wim Leerman qui est soutenu par la ministre Liesbeth Homans ( N-VA) n’est pas aussi un candidat "politique".

Leerman est-il le candidat de la N-VA ?

"Il n'y a pas de candidat de la N-VA, a déclaré Geert Bourgeois. "Il n'y a pas un seul candidat que nous présentons sur la base de préférence politique, mais bien sur base de ses compétences".

Un avis que ne partage pas le chef de groupe des libéraux Karel De Gucht, selon lui, Wim Leerman est clairement une étiquette N-VA. "La proposition de Mme Homans est aussi une candidature politique", a-t-il déclaré ce matin dans l’émission De ochtend (VRT). "Il s'agit d'un ancien candidat de la Volksunie, et c’est le neveu de Sander Loones (le futur ministre de la Défense de la N-VA, ndlr.)", déclare Karel De Gucht. "Il appartient à ce cercle".

La décision concernant le nouveau gouverneur appartient désormais au gouvernement flamand. Cela ne sera pas simple à trancher, car il faut un consensus de tous les partis sur la nomination.