Une application pour repérer les fraudeurs qui se garent sur un parking pour handicapés

Les automobilistes qui se garent sur les places réservées aux personnes handicapées à l'aide de cartes d'invalides périmées ou falsifiées n'ont plus qu'à bien se tenir. Une application sera bientôt utilisée sur tout le territoire national pour les identifier.

"Il va être de plus en plus difficile pour les fraudeurs d'occuper une place qui ne leur revient pas", a averti mercredi la secrétaire d'Etat en charge des Personnes handicapées, Zuhal Demir (N-VA).

La fraude aux cartes de stationnement est un phénomène très courant en Belgique. A l'heure actuelle, quelque 220.000 cartes non valables sont encore en circulation alors qu'elles auraient normalement dû être restituées en vue d'une destruction, notamment après le décès de leur titulaire.

Pour faire la chasse à ces fraudeurs, la secrétaire d'Etat avait lancé à titre expérimental cet été une application mobile permettant de détecter très rapidement les abus dans trois villes du pays, à savoir Anvers, Namur et Koekelberg.

Les agents de police, les gardiens de la paix et les employés en charge de vérifier le respect des règles de stationnement n'avaient avec cet outil qu'à scanner un code QR ou introduire le numéro de carte de stationnement pour vérifier sa validité.
Selon Mme Demir, ce test fut positif. Pas moins de 16.305 cartes furent ainsi scannées, dont 12,5% se sont révélées non-valables. Ces 2.038 cartes ont dès lors été retirées de la circulation, les fraudeurs écopant au passage d'une amende de 116 euros.

Vu ce succès, il a été décidé de proposer dès à présent cette application à toutes les villes et communes du pays.