Reporters

La grève chez Bpost perturbe l’envoi de faire-part de décès

La grève qui touche la poste belge depuis hier affecte de nombreux clients. Pour certains toutefois, les conséquence sont plus pénibles. C’est le cas des personnes qui viennent de perdre un proche. Les entrepreneurs des pompes funèbres conseillent à leurs clients d’envoyer les faire-part par voie numérique. "Inutile de faire imprimer les cartons, ils n’arriveront de toute façon pas à temps". 

La grève chez Bpost est menée depuis mercredi pour une durée de cinq jours. Impossible donc de faire parvenir du courrier, quel qu’en soit l’urgence.

Face à la situation, les entreprises de pompes funèbres conseillent à leurs clients de favoriser la voie numérique pour annoncer le décès d’une personne, et de faire ainsi parvenir le message par mail ou via les réseaux sociaux.

Selon Bruno Quirijnen, de l’Union flamande des Obsèques, il s’agit là de l’unique solution. "Seuls les exemplaires destinés à la famille proche et aux personnes qui n’habitent pas loin sont imprimés. Inutile de faire imprimer d’autres lettres de décès, elles n’arriveront de toute façon pas à temps".

D’après l’Union flamande des Obsèques, certaines personnes vont jusqu’à reporter les funérailles.

Le secteur demande qu’un service minimum soit instauré au sein de l’entreprise postale.