Grimbergen: le cordon sanitaire ne rompt finalement pas

Luk Raekelboom, membre du Vlaams Belang, se retire de la liste Vernieuwing. C’était la condition sine qua non posée par l’Open Vld pour former une coalition à Grimbergen. Les négociations en vue d’une nouvelle coalition entre Open VLD, Vernieuwing et N-VA peuvent se poursuivre.

"Il ressort de ma dernière conversation avec l’équipe locale de l’Open VLD que la décision de la commission statutaire était irréversible. Dans ces circonstances, la seule solution possible est de quitter la liste Vernieuwing", annonce Luk Raekelboom , "Cela pèse lourd en ce qui me concerne. Seulement en faisant ce pas, toute l’affaire peut se débloquer et la coalition peut se poursuivre."

Que s’est-il passé à Grimbergen ?

Juste après la divulgation des résultats le 14 octobre, Open VLD, Vernieuwing et N-VA ont annoncé qu’ils allaient former une nouvelle coalition à Grimbergen. C’était sans compter Gwendolyn Rutten, la présidente des libéraux flamands. Quand elle a eu vent qu’un des élus de la liste Vernieuwing (Luk Raekelboom) travaillait pour le Vlaams Belang, elle a exigé une enquête de la commission statutaire.

Deux semaines plus tard, la commission de l’Open VLD a annoncé qu’une coalition avec Vernieuwing était seulement possible sous l’une des trois conditions :

  1.  Luk Raekelboom devait rendre sa carte de parti et abandonner son travail au Vlaams Belang
  2. Il laisse tomber son siège au collège communal
  3. Il siège en tant qu’indépendant.

Finalement, il a choisi la troisième option.

"Interprétation absurde du cordon sanitaire"

La tête de liste Open VLD, Chris Selleslagh déclare maintenant que la voie est libre pour constituer une coalition entre son parti, N-VA et Vernieuwing : "De notre côté, plus rien n’empêche une coalition." Les trois partis se réunissent samedi matin pour en discuter.

Reste à voir si la confiance entre les différents partenaires sera toujours présente. Bart Laeremans, tête de liste Vernieuwing, considère l’enquête de la commission statutaire de l’Open VLD comme une "injustice grossière et extrême", il évoque également une "interprétation absurde du cordon sanitaire".

Il regrette la décision des cadres nationaux de l’Open VLD et explique que Luk Raekelboom a été élu sur "une liste purement locale, avec un programme purement pour Grimbergen qui n’est en aucune manière soutenu par un parti."