De la bande FM à la radio numérique: un Flamand sur cinq a fait le pas

La transition de la radio analogique vers le numérique se poursuit doucement mais sûrement au nord du pays. D’après les premières mesures du bureau d’enquête Ipsos, environ un Flamand sur cinq écoute la radio numérique, via l’internet, la télévision numérique ou encore le DAB+. Cette dernière technologie doit succéder à la bande FM. Elle prend toutefois du temps à se faire une place.

Pour le ministre flamand des Médias, Sven Gatz (Open VLD), les grandes chaînes de radio devront avoir disparu de la bande FM d’ici. L’objectif est en effet de numériser l’intégralité du réseau radiophonique au nord du pays.

D’après les premières mesures du bureau Ipsos, un Flamand sur cinq a délaissé sa radio analogique pour passer au numérique. "C’est plus que ce que nous pensions", a commenté Sven Gatz au micro de la VRT. "Mais d’un autre côté, l’écoute de la radio sur internet demeure plus importante que celle via le DAB+. On doit certainement y remédier, afin que l’auditeur soit prêt à faire le saut de la bande FM vers le DAB+ dans quelques années", a-t-il ajouté.

Pour ce faire, la "Semaine de la Radio numérique" a été lancée cette semaine en Flandre. La technologie DAB+ de réception de la radio par voie numérique terrestre sera mise à l’honneur, en collaboration avec les principales chaînes flamandes. Ces dernières ont toutes adopté la nouvelle norme le mois dernier. 

Pourquoi le DAB+ ?

Quels sont finalement les avantages d’une écoute numérique de la radio ? D’après le gouvernement flamand, la numérisation du réseau mènera à un paysage radiophonique plus riche et diversifié, le DAB+ offrant en effet plus d’espace que la bande FM.

La technologie DAB+ livre en outre un signal plus puissant, ce qui diminue le risque de brouillage. Elle permet également de transmettre des informations supplémentaires aux auditeurs, tels que le titre d’une chanson ou le nom du programme en cours.

Aujourd’hui pourtant, seuls 3% des Flamands écoutent la radio via le DAB+. Une situation qui devrait toutefois évoluer : "Cela ne fait que depuis le mois dernier que toutes les chaînes flamandes sont actives sur le DAB+", explique Els Van De Sijpe, manager radio de la VRT. La Flandre n’est donc qu’au début de la numérisation de la radio. "Dorénavant, cela ne va que s’accélérer, non seulement via le DAB+, mais aussi via internet et la télévision numérique", souligne-t-elle.