Nicolas Maeterlinck

Le cartel SP.A/Groen claque la porte des négociations à Gand 

Un mois après les élections communales, les négociations pour la prochaine coalition patinent à Gand. Le cartel SP.A/Groen a décidé de suspendre les négociations avec l’Open VLD et le CD&V. Selon les partis alliés, "les propositions des libéraux ne sont pas sérieuses". 

Des négociations entre le cartel et les partis Open VLD et CD&V étaient prévues cette semaine encore. Mais d’après les écologistes flamands, la position des libéraux "rend impossible la formation d’une administration équilibrée".

"Dans la proposition faite par l’Open VLD ce weekend, Mathias De Clercq (tête de liste Open VLD, ndlr) a tiré toutes les compétences vers sa propre fraction. Ce n’est pas sérieux", a commenté le cartel SP.A/Groen dans un communiqué de presse. "La seule chose que nous savons avec certitude, c’est que Mathias De Clercq veut devenir bourgmestre. Mais ce n’est pas de cette manière qu’on dirige une ville", a précisé la tête de liste Groen, Filip Watteeuw.

La démarche du cartel écolo-socialiste signifie probablement la fin définitive des négociations en vue d’une coalition à quatre. Celles-ci avaient été lancées alors que deux candidats se bataillaient l’écharpe maïorale : Mathias De Clercq (photo ci-dessous) pour l’Open VLD, et Filip Watteeuw pour Groen.

Ce dernier a dans la foulée annoncé qu’il comptait faire une proposition pour la formation d’une administration dont il sera candidat bourgmestre. "En tant que plus grande formation politique, nous allons prendre nos responsabilités et présenter d’ici quelques jours une note de formateur à l’Open VLD", conclut le cartel. Reste à voir comment les libéraux réagiront.