Le canon du sous-marin allemand retrouvé à Ostende au musée bruxellois

Le canon du sous-marin allemand UB-29, découvert sur la côte d'Ostende il y a un peu plus d’un an, a été transféré au War Heritage Institute sur le site du Musée royal de l'Armée dans le parc du Cinquantenaire à Bruxelles. L’opération s’est passée en présence de Carl De Caluwé, le gouverneur de la Flandre occidentale, et de l'attaché militaire de l'ambassade d'Allemagne.

Le sous-marin UB-29 a été découvert durant l'été 2017 sur la côte d'Ostende (Flandre occidentale). C'est la onzième épave localisée dans les eaux belges. Le canon de pont a été récupéré sur l'épave en février 2018.

Son calibre est de 8,8 cm (système Ehrhardt) et la construction de la société Rheinische Metallwarenfabrik à Düsseldorf date de 1916. Le canon a dans un premier temps été exposé temporairement à Bruges. Il sera désormais visible de manière permanente au Musée royal de l'Armée à Bruxelles.

Il a pour l’instant été installé au sein de l'exposition "1914-1918, Nos Héros oubliés sur mer et dans les airs" au War Heritage Institute.

Le 24 mars 1916, le sous-marin UB-29 a torpillé sans avertissement le ferry britannique Sussex au large des côtes de Dieppe en France. De nombreux citoyens américains ont été recensés parmi les victimes. L'UB-29 aurait coulé 36 navires marchands, soit un total de 47.107 tonnes, lors des 17 patrouilles qu'il a effectuées. Il aurait été coulé par le destroyer HMS Landrail en décembre 1916.