Perquisition au club de football de Mouscron, les trois personnes interpellées rapidement libérées

Ce mercredi matin, la police a effectué 7 perquisitions dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de blanchiment d’argent ainsi que constructions illégales concernant le club de football de Mouscron. Le parquet souligne que ces perquisitions ne sont pas liées à l’affaire de scandale présumé impliquant les agents de joueurs.

Des perquisitions ont eu lieu mercredi matin au club de football de Mouscron, auprès de quelques administrateurs de l'équipe, à l'Union belge (URBSFA) et à la Cour d'arbitrage pour le sport.

Les trois personnes interpellées dans le cadre des perquisitions effectuées au club de football de Mouscron, dont plusieurs administrateurs du club, de l'Union belge de football (URBSFA) et de la Cour belge d'arbitrage du sport (CBAS) sont à nouveau libres, a annoncé le parquet fédéral. juge d'instruction a décidé de les entendre ultérieurement

Quatre descentes ont été effectuées à Mouscron (Hainaut), une à Celles (Hainaut) et deux à Laeken (Bruxelles). Cette opération n'est pas liée aux soupçons de fraude dans le football belge, impliquant notamment les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Velkjovic.

L'action de mercredi s'inscrit dans le cadre de la plainte que le club de Malines a introduit contre Mouscron sur la manière dont cette équipe a obtenu sa licence professionnelle. L'enquête a été lancée en avril 2018. 

Des pratiques de blanchiment sont également suspectées ainsi que la remise de faux documents à la commission des licences.

Le procureur du Roi  souligne que le dossier est distinct du dossier  sur le scandale présumé dans le monde du football entourant, entre autres, l'agent  de joueur Dejan Veljkovic, un dossier également appelé " Mains Propres ".

Les enquêteurs ont demandé à l'UB le dossier de licence de Mouscron

La police judiciaire de Bruxelles a demandé mercredi à l'Union belge de football le dossier de licence relatif à Mouscron, indique dans un communiqué l'URBSFA. La Fédération affirme collaborer pleinement à cette enquête judiciaire, ainsi qu'à l'enquête "Mains propres".
Par ailleurs, le coordinateur d'enquête du parquet de l'Union belge a confirmé que l'enquête disciplinaire concernant des faits éventuels de falsification de match dans le cadre de la lutte contre la relégation de la Division 1A lors de la saison 2017-2018 a été lancée.