Le ministre flamand de la Santé, Jo Vandeurzen, quittera la politique nationale après 2019

Jo Vandeurzen, 60 ans, compte mettre fin à sa carrière politique à l'échelon national. Le ministre flamande de la Santé publique et du Bien-être a fait l’annonce dans une interview accordée au quotidien Het Belang van Limburg. Il n'avance toutefois pas de piste pour son avenir au-delà des élections de mai 2019. 

Jo Vandeurzen ne sera pas tête de liste l'année prochaine pour le CD&V en province du Limburg. Il n'est pas non plus candidat pour un nouveau portefeuille ministériel. "J'ai 60 ans. Si je veux donner un autre tournant à ma carrière, je dois le faire maintenant. En outre, un parti politique doit miser sur un renouvellement et un rajeunissement", affirme-t-il dans le quotidien.

M. Vandeurzen est depuis près de 10 ans en charge de la santé, du bien-être et de la famille au sein du gouvernement flamand. Il a entamé sa carrière politique longue de 36 ans au sein de l'ancien CVP de Genk. Il a notamment  occupé les fonctions de président du CD&V durant trois ans, de député fédéral et de ministre de la Justice durant deux ans.

Pas de projet pour l’avenir

"J’ai pris la décision seul, après les élections communales et provinciales. J’ai signalé au président de parti Wouter Beke qu’il serait peut-être raisonnable de laisser la place à une autre tête de liste dans le Limbourg pour 2019", explique Jo Vandeurzen.

Le ministre flamand n’a pas encore de piste concernant ses prochaines activités. "Je n'ai pas de plan, je n'ai pas d'offre d'emploi, je laisse toutes les portes ouvertes", a-t-il assuré. "Je vais d’abord encore travailler dur les prochains mois, car il nous reste du pain sur la planche dans le secteur du bien-être. Ensuite, je participerai aux élections de la manière dont mon parti me le demande. Et après… on verra bien", conclut-il.