Bart Tommelein n’exclut pas de devenir bourgmestre d’Ostende dès janvier

Le ministre flamand de l’Energie, Bart Tommelein, (Open VLD) n'a pas exclu lundi matin, sur les ondes de l'émission "De ochtend" (VRT), de quitter le gouvernement flamand, dès le 2 janvier prochain pour prendre le mayorat d'Ostende, au lendemain d'un accord de majorité dans la ville côtière.

Il se peut que, en raison des circonstances - des circonstances ostendaises -, je devienne bourgmestre le 2 janvier", a-t-il indiqué.

L'Open VLD, la N-VA, Groen et le CD&V ont conclu dimanche un accord en vue de la constitution d'une nouvelle coalition à Ostende.

Malgré le mayorat, Bart Tommelein ne cache pas sa volonté d'emmener la liste Open VLD au parlement flamand en Flandre occidentale lors des prochaines élections de 2019. Il défend ainsi le cumul des fonctions de bourgmestre et de député. Le libéral avait jusqu'ici toujours affirmé qu'il mènerait son mandat de ministre à son terme.
Après plus de soixante heures de négociations, l'Open VLD, la N-VA, Groen et le CD&V ont conclu un accord sur un programme en vue de la constitution d'une nouvelle coalition à Ostende, a annoncé Bart Tommelein, tête de liste libérale, et Vice ministre-président de la Région flamande, via Twitter.

Il s’agit d’un accord de majorité sans la liste du bourgmestre sortant Johan Vande Lanotte (SP.A).  

(la suite de l'article en-dessous de la photo)

Un accord de majorité pour une nouvelle coalition sans les socialistes

Un mois après les élections du 14 octobre dernier, Ostende a franchi ce dimanche un grand pas vers la constitution d'une nouvelle majorité. La majorité sortante SP.A-Open VLD-CD&V vit ses derniers instants. Elle se prépare à devoir céder le témoin à une "coalition du renouveau", pour utiliser la terminologie chère à Bart Tommelein.

"Nous ne dirons rien du contenu. Nous avons négocié intensément durant soixante heures sur tous les thèmes, purement sur le contenu. Les membres des sections de parti en auront la primeur et le dernier mot. Nous n'avions pas encore parlé de la répartition des compétences, a commenté Bart Tommelein, interrogé par Belga.

L'accord doit encore être présenté aux sections des différents partis autour de la table, a-t-il ajouté. S’il se concrétise ce sera une première après 24 ans de gestion socialiste de la ville côtière.