Une campagne de sensibilisation contre les arnaques à la séduction sur internet

Une campagne de sensibilisation a été lancée ce mardi contre les arnaques à la séduction sur internet. Une fois la relation de confiance établie des escrocs demandent de l’argent et parfois beaucoup d'argent. Ainsi le beau-frère de Martine aura versé pas moins de 100.000 euros en quatre ans. "Il a continué à verser jusqu’à ce qu’il perde tout son argent".

De nombreux escrocs créent de faux profils sur des sites de rencontres ou sur les réseaux sociaux pour abuser des sentiments de leurs victimes. Une fois qu'une relation de confiance s'est établie, les escrocs commencent à demander de l'argent. Les raisons qu'ils donnent ? Un voyage en Belgique, des achats de vêtements, les frais d'hospitalisation de la fille, une avance sur un héritage...

Mais dès que l’argent a été versé, plus de nouvelles, car en réalité l’ami n’a jamais existé.

D’après les chiffres du ministre des Consommateurs, Kris Peeters (CD&V), 382 cas de cette fraude à la séduction ont déjà été signalés cette année. Mais le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé. "Nous nous attendons à ce qu'il y ait environ 10 000 cas. De nombreuses victimes n'osent pas se signaler. Mais les victimes déclarées ont avoué avoir perdu au total près de 4 millions d'euros.

Par cette campagne de sensibilisation Kris Peeters veut mettre la population en garde contre ce phénomène et en même temps encourager les victimes à porter plainte.
Il donne aussi des conseils :

- Toujours vérifier l'authenticité d'un profil
- Ne pas faire confiance à n’importe qui
- Se méfier des histoires trop "misérables"
- Ne pas verser d’argent

Le beau-frère de Martine a ainsi été victime d’un de ces escrocs. "Ils jouent énormément sur les sentiments. Mon beau-frère a commencé à verser de l’argent, il a même contracté un prêt de 20.000 euros. Il a continué à verser jusqu'à ce qu'il perde tout. Au total, il aura perdu environ 100.000 euros" a témoigné Martine.