David rozing

Selon le syndicat socialiste, il n'y aura pas d'augmentation salariale au cours des 2 prochaines années

Selon le syndicat socialiste, les salariés ne doivent pas compter sur une augmentation salariale aux cours des deux prochaines années. En dehors des 2,17% d’indexation, la marge pour augmenter les salaires est pratiquement nulle.

En Belgique, l'augmentation des coûts salariaux est limitée par la loi afin d'éviter une augmentation plus importante que dans les pays voisins. L'objectif est de préserver la compétitivité de nos entreprises. L'ABVV-FGTB appelle dès lors le gouvernement à assouplir cette loi afin que des négociations puissent avoir lieu pour une hausse raisonnable mais réelle du pouvoir d’achat. Quant aux employeurs ils estiment que le syndicat socialiste fait inutilement peur à la population.

D'après Kris Peeters une marge salariale négative n'est pas possible

De son côté, le ministre de l'Emploi Kris Peeters a indiqué jeudi qu'aucun chiffre ne circulait encore concernant la marge salariale disponible en vue de la négociation interprofessionnelle, précisant que la loi de 1996 sur la compétitivité ne permettait pas l'existence d'une marge négative.
La FGTB s'était inquiétée mercredi de premiers chiffres en provenance du conseil central de l'Economie faisant état d'une absence de marge salariale, le président Robert Vertenueil évoquant même une marge négative de -0,2%.

Kris Peeters a regretté l'évocation de chiffres qui désinforment la population. Interrogé par Frédéric Daerden (PS) et Myriam Kitir (SP.A), le ministre a démenti l'existence de chiffres temporaires, le conseil central de l'Economie n'ayant pas achevé ses calculs. Le rapport n'est pas attendu avant la mi-janvier, a-t-il dit.