Accord sur la coalition gantoise : Mathias De Clercq sera bourgmestre

Au terme de semaines de négociations à la suite des élections communales du 14 octobre, le cartel SP.A-Groen, première force politique après le scrutin, est parvenu à s’entendre avec l’Open VLD et le CD&V pour la formation d’une majorité quadripartite. C’est le libéral Mathias De Clercq (36 ans, photo) qui devient bourgmestre. Il avait obtenu le plus de voix de préférence (24.058) à Gand.

L'association entre les socialistes et les écologistes SP.A-Groen avait obtenu 21 sièges lors du scrutin, tandis que les libéraux, arrivés deuxièmes avec 15 sièges, s'étaient rapidement alliés au parti démocrate-chrétien CD&V (4 sièges) pour former un contrepoids au cartel.

Les deux blocs ne parvenaient pas à s’entendre au sujet du poste de bourgmestre, Mathias De Clercq et Filip Watteeuw (Groen) nourrissant tous deux la même ambition. Ce dernier avait proposé deux scénarios, dans lesquels le bloc qui obtiendrait le poste de maïeur devrait se contenter de deux postes d’échevin.

La répartition des postes d’échevins devraient être rendue public en fin de journée. D'après ce qui est déjà connu, Open VLD devrait obtenir deux postes d'échevins, Groen quatre, le SP.A deux ainsi que le poste de président du conseil communal, et le CD&V un poste d'échevin. 

Pour les libéraux, Christophe Peeters deviendrait échevin du Développement urbain et de la Culture et Sofie Bracke échevine de l'Economie, des Finances et des Classes moyennes. Pour les écologistes, Elke Decruyenaere se chargerait de l'Enseignement et Filip Watteeuw de la Mobilité et des Travaux publics. 

Pour les socialistes, Ruddy Coddens et Astrid De Bruycker se partageraient la Politique sociale, la Participation citoyenne et les Espaces verts. Quant à Mieke Van Hecke (CD&V), elle deviendrait échevine de l'Etat civil.  

Le président des démocrates-chrétiens Wouter Beke a en tous cas félicité Mieke Van Hecke (photo ci-dessous, à dr.) pour être parvenue à faire à nouveau rentrer le CD&V dans la coalition gantoise, après 30 ans sur les bancs de l’opposition.

Anneleen Van Bossuyt, tête de liste de la N-VA à Gand, a félicité Mathias De Clercq et affirme se réjouir des six prochaines années où son parti siègera dans l’opposition, critique, rebelle et constructive.

Mathias De Clercq et Mieke Van Hecke James Arthur Photography
Mathias De Clercq et Filip Watteeuw