Le ministre Tommelein quittera le gouvernement flamand pour Ostende

Bart Tommelein (Open VLD) a décidé renoncer fin décembre à ses fonctions de vice ministre-président et de ministre des Finances, du Budget et de l'Energie au sein du gouvernement flamand. Le libéral (photo) deviendra en effet bourgmestre de la cité balnéaire d’Ostende. "Ce fut un choix cornélien. Mais les défis dans ma ville sont grands. Je veux démarrer dans les starting blocks avec mon équipe", déclare Tommelein dans un communiqué de presse. Le gouvernement Bourgeois doit donc trouver un remplaçant d'ici la fin de l'année pour assumer les fonctions qui seront vacantes.

Le ministre Tommelein est revenu sur sa décision initiale. Il avait dans un premier temps affirmé qu'il mènerait à terme son mandat au sein du gouvernement flamand et ne conserverait que le titre de bourgmestre d'Ostende entre janvier et mai 2019.

"J'avais vraiment l'intention d'assurer mon mandant de vice ministre-président, comme je l'avais annoncé". Mais Ostende a des besoins de plus en plus criants, estime Tommelein. "Les défis dans ma ville sont énormes. Je sens qu'il est préférable que je sois là dès le début" explique le ministre sortant. "En tant que capitaine, je ne peux pas rester à quai à Ostende", précisait Bart Tommelein à VRT NWS.

La présidente des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten, devra présenter un remplaçant pour assurer les fonctions de Tommelein au sein du gouvernement flamand.

Geert Bourgeois regrette le départ de Tommelein

Dans une première réaction, le ministre-président flamand Bourgeois (photo) affirme regretter la décision de Bart Tommelein, qui l’a surpris. "Nous avons travaillé beaucoup et bien pendant 2 ans et demi". Il souhaite néanmoins tout le meilleur au futur bourgmestre d’Ostende.

"J’espère que madame Rutten lui trouvera un bon remplaçant, parce qu’il y a encore beaucoup de travail à accomplir. On ne peut pas appeler cela un scénario idéal". Et Geert Bourgeois d’expliquer qu’il s’agit souvent de dossiers très techniques à traiter, comme la mise en œuvre du Plan flamand pour le climat et l’énergie ou des investissements dans les ports d’Anvers et Zeebrugge. "J’espère que le prochain ministre s’y connaitra bien dans cette matière et pourra rapidement se mettre à jour "

Tommelein était arrivé au gouvernement flamand en mai 2016, en remplacement de la ministre Annemie Turtelboom.