Il n’y a jamais eu aussi peu de pluie que cette année, et ça risque de poser problème

L'année 2018 a connu le nombre de jours pluvieux le plus bas jamais enregistré, ce qui rend le niveau des nappes d'eau souterraines alarmant. Le déficit est actuellement de 296 litres de pluie par rapport à une année normale. 

D’après le météorologue de l’IRM, David Dehenauw, interrogé samedi par le quotidien Het Nieuwsblad, il est peu probable que ce déficit soit corrigé en décembre. "A l’heure actuelle, nous en sommes à 126 jours de pluie. Le record date de 1921, avec 157 jours pluvieux. A moins qu’il ne pleuve tous les jours en décembre, ce qui n’est jamais arrivé, on est parti pour battre le record", précise-t-il.

Eau potable

Le déficit de pluviosité est surtout problématique pour les nappes phréatiques: huit des dix points de mesure sont désormais très bas.

La moitié de l'eau potable en Belgique est issue de ces eaux souterraines il est donc primordial qu'au cours des mois prochains il pleuve abondamment pour éviter que des problèmes surgissent durant l'été 2019 en matière d'approvisionnement. L'agriculture et l'industrie ont aussi largement recours à l'eau en sous-sol.

Réchauffement climatique

Selon le météorologue, le manque de pluie de cette année est une nouvelle preuve du réchauffement climatique. "Le caractère extrême de la météo s’accentue", relève-t-il. "Il y a davantage de longues périodes sèches suivies de périodes avec énormément de pluie. Cela ne veut pas dire que ce sera pareil l’an prochain, mais nous en tenons compte".