© BSIP / Reporters

La moitié des cas de cancers en Belgique touche des personnes de plus de 70 ans

Les personnes de 70 ans et plus représentent actuellement 13% de la population belge totale, et pourtant, chaque année, environ la moitié des nouveaux cancers (46% ou 31.053) sont diagnostiqués au sein de ce groupe d'âge, révèle la Fondation Registre du Cancer dans nouvelle publication intitulée "Cancer in an Ageing Population in Belgium 2004-2016".

Selon la fondation, le risque de cancer est différent chez les hommes et les femmes et varie en fonction de l'âge. Ainsi, à partir de 80 ans, le risque chez les hommes est deux fois plus élevé que chez les femmes.

Les trois tumeurs les plus fréquentes chez les hommes restent les cancers de la prostate, du poumon et les cancers colorectaux. Pour les femmes, ce sont les cancers du sein, colorectaux et du poumon. Ce classement est vrai aussi pour les personnes de 70 ans et plus. En 2016, ces cancers les plus fréquents représentaient, pour les deux sexes, plus de la moitié des cancers diagnostiqués (54%).

Entre 2004 et 2016, le nombre de nouveaux cancers à partir de 70 ans a augmenté de 18% (passant de 26.361 à 31.053), principalement en raison du vieillissement de la population, précise la Fondation Registre du Cancer. Précisément, le risque global de cancer, pour ces personnes de 70 ans et plus, montre une tendance à la baisse chez les hommes (-0,6% par an), principalement en raison d'une diminution du risque de cancer de la prostate et du poumon. Cependant, chez les femmes de 70 ans et plus, ce risque de cancer augmente (+1,7% par an). Ceci est surtout dû à une augmentation des cancers du sein et des cancers liés au tabagisme, parmi lesquels les cancers du poumon.

La survie est légèrement plus basse chez les personnes âgées, en raison de leur fragilité notamment et en fonction du type de tumeur.

Mais, les résultats concernant la survie de ce groupe, tout comme pour la jeune génération, montrent aussi une évolution positive dans le temps. Par exemple, la survie à cinq ans d'un cancer colorectal a augmenté de 4.5% durant les 10 dernières années, grâce à l'amélioration des techniques de diagnostic, des stratégies et de l'efficacité des traitements.

Aujourd'hui, on recense plus de 160.000 personnes âgées encore vivantes après avoir reçu un diagnostic de cancer au cours des 10 dernières années. Ce qui signifie 11% des personnes de 70 ans et plus.