"Nous ne soutenons pas un gouvernement qui irait à Marrakech"

Bart De Wever, le président de la N-VA, a affirmé que le pacte de l’ONU sur les migrations n'est vraiment pas acceptable pour son parti. "Nous ne croyons pas à une note interprétative. Nous verrons si une solution est encore possible. Mais nous ne soutenons pas un gouvernement qui irait à Marrakech ", a déclaré Bart De Wever après le bureau de son parti.

La majorité fédérale est toujours divisée sur l'attitude à adopter concernant le Pacte onusien. Le MR, l'Open VLD et le CD&V veulent approuver le texte comme le Premier ministre s'y est engagé en septembre dernier à la tribune de l'ONU. La N-VA se déclare quant à elle opposée à ce pacte, dont elle affirme redouter les effets.

Ce texte doit être approuvé les 10 et 11 décembre prochain lors d'un sommet à Marrakech (Maroc).

Ce lundi, cependant avant l’ouverture du bureau de leur parti plusieurs ministres N-VA ont affirmé vouloir éviter la chute du gouvernement. Le président de la N-VA l’a encore répété après le bureau du parti. "Je pense que le gouvernement ne doit pas tomber et qu’il faut absolument l’éviter".

Bart De Wever souligne que "le Pacte de l’ONU sur les migrations n’est pas acceptable pour son parti mais affirme aussi son refus d'une note interprétative qui serait jointe au pacte, piste envisagée par le MR, le CD&V et l'Open VLD pour sortir de l'impasse qui menace la stabilité du gouvernement. "Au cours des dernières années, il y a eu de nombreux moments où l'un des quatre partenaires a eu un problème fondamental, même avec des questions qui avaient été approuvées depuis longtemps, comme les visites domiciliaires. Ce n'était pas acceptable pour le MR, cela a été très difficile pour nous, mais nous avons respecté cela" a déclare Bart De Wever.

"Aujourd’hui, c’est à notre tour d’être dans ce cas", poursuit De Wever. "Nous ne soutenons plus depuis longtemps la politique européenne en matière de migration. L’immigration illégale en Europe, cela doit s’arrêter".

Le conseil de cabinet restreint du gouvernement fédéral se réunira ce lundi après-midi à 15h au Lambermont afin de se pencher sur le Pacte de l'ONU sur les migrations.