Un baptême dérape à Vorselaar : un étudiant est décédé 

Le parquet anversois a ouvert une enquête après que trois étudiants membres d'un cercle de Louvain (Brabant flamand) aient été admis à l'hôpital UZA à Edegem mercredi après avoir participé à une activité de baptême à Vorselaar, en province d'Anvers. L'un d'entre eux, âgé de 20 ans, a été pendant deux jours dans un état critique. Il est décédé ce vendredi. Les trois jeunes auraient été contraints d'avaler de l'huile de poisson en grande quantité, ce qui aurait provoqué une augmentation anormale de leur taux de sel dans le sang, indique le parquet.

Le cercle étudiant en question avait organisé mardi la première partie de l'activité à Louvain. Mercredi, la seconde partie avait lieu dans un bois situé à Vorselaar (photo). Les trois nouveaux baptisés devaient passer plusieurs épreuves, dont l'une consistait à avaler de l'huile de poisson en grande quantité.

Vers 21h, l'un des jeunes hommes s'est senti mal. Les organisateurs du baptême l'ont immédiatement conduit à l'hôpital Saint-Joseph de Malle. Son état de santé s'étant encore détérioré, il a ensuite été conduit à l'hôpital universitaire à Edegem.

"Pour le moment, la situation reste critique", indiquait le parquet d'Anvers jeudi soir. "Les deux autres étudiants se sont également plaints et ont été aussi conduits à l'hôpital. Ils seront entendus."

Mais ce vendredi soir, le bourgmestre d'Edegem, Koen Metsu, annonçait le décès de l'étudiant qui avait sombré dans le coma. L'enquête devra notamment déterminer si l'huile de poisson est à l'origine des malaises constatés et du décès. Un médecin légiste a été nommé à cette fin.

La coupole des étudiants de Louvain également critique

L'université de Louvain (KU Leuven) s'est dite "très choquée" par ces événements et demande au cercle étudiant concerné, le Reuzegom, de s’expliquer. "Ce qui s'est passé est terrible et nous appelons les étudiants qui ont organisé le baptême à rendre des comptes", a déclaré la vice-rectrice aux affaires étudiantes, Chantal Van Audenhove. Elle a exprimé son soutien aux étudiants hospitalisés.

L'organisme-coupole des étudiants flamands de Louvain LOKO a vertement critiqué, jeudi, le comportement jugé irresponsable d'un cercle de la KU Leuven, après une activité de baptême qui a mal tourné.

"Nous déplorons vivement le comportement irresponsable du cercle et soulignons que ce dernier n'est pas affilié à notre organisme", a réagi la coordinatrice de LOKO.