De Wever : "Le gouvernement se réunit cet après-midi pour déterminer sa position"

La N-VA demande que la Belgique s’abstienne lorsqu’il s’agira d’approuver le Pacte des Nations-Unies sur les migrations, a indiqué le président du parti Bart De Wever (photo) lors de son arrivée au Conseil de la N-VA ce samedi. "Nous ne pouvons pas accepter ce Pacte, nous n’allons plus changer d’avis. Nous demandons maintenant un peu de souplesse de nos partenaires ".  De Wever annonçait que le gouvernement se réunirait vers 16h, mais ce sera finalement à 20h, au 16 rue de la Loi.

Le président des nationalistes flamands a indiqué que le conseil des ministres spécial, demandé vendredi par la N-VA pour discuter du Pacte de l’Onu sur les migrations, aura lieu ce samedi après-midi. Il s’agira « de déterminer une fois pour toute la position du gouvernement sur le pacte de Marrakech » qui sera approuvé lundi dans cette ville du Maroc, précisait Bart De Wever. Il a exprimé son souhait que le gouvernement Michel ne tombe pas à cause des divergences d’opinions sur ce dossier.

"Le parlement a demandé au gouvernement de fixer son point de vue sur le Pacte. Il est donc bon qu’il le fasse aujourd’hui", ajoutait De Wever. "Je dis cependant clairement que nous ne pouvons réellement pas accepter ce Pacte. Nous l’avons analysé en profondeur et n’allons plus changer d’avis".

"Le Premier ministre peut aller à Marrakech, mais ce ne sera pas un gouvernement au sein duquel siège la N-VA qui se liera à ce Pacte", prévenait Bart De Wever. Il reconnaît que son parti a exprimé ses objections un peu tard, mais il demande de la "souplesse" à la part de ses partenaires, comme la N-VA l'a fait dans d'autres dossiers.

"Nous ne pouvons vraiment pas accepter ce Pacte", a souligné Bart De Wever. "Dans le passé, on a toujours tenu compte des objections de l'un des partenaires, par exemple pour les visites domiciliaires, acceptées deux fois au gouvernement et retirées au dernier moment par un parti. Nous l'avons avalé, nous demandons à nos partenaires la même souplesse", a déclaré le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers.

La N-VA annonçait ce midi que le conseil des ministres débutera à 16h. Le Premier ministre Charles Michel n’a cependant pas encore lancé d’invitation officielle à ce conseil spécial.

La réunion du gouvernement fédéral fixée à 20h

La N-VA annonçait ce midi que le conseil des ministres débuterait à 16h. Mais vers 18h30 aucune réunion n'était encore en vue. C'est au Premier ministre Charles Michel de lancer une invitation officielle à ce sujet.

Des contacts bilatéraux seraient néanmoins en cours depuis plusieurs heures, indiquait l'agence de presse Belga de bonne source. Avant d'annoncer que le gouvernement se réunira finalement à 20h au cabinet du Premier ministre, au 16 rue de la Loi.

Le temps est compté. La conférence de Marrakech au cours de laquelle le Pacte de l'Onu sur la migration doit être adopté commence lundi. Charles Michel a annoncé jeudi à la Chambre qu'il se rendrait au Maroc.