Le plan de transport 2019 de la SNCB entre en vigueur ce dimanche

Plusieurs trains vont être supprimés dès ce 9 décembre en raison de travaux menés sur le réseau ferroviaire. C'est en effet aujourd'hui que le plan de transport 2019 de la SNCB entre en vigueur. Des gares ne seront plus desservies sur certaines lignes et des horaires vont être modifiés, indique la société des chemins de fer belges. Mais il y a également quelques bonnes nouvelles pour certains voyageurs.

L’un des changements les plus marquants de ce nouveau plan de circulation est le fait que le temps de voyage vers et depuis Bruxelles est rallongé d’une minute. En cause, la décision d’accorder un peu plus de temps pour traverser le "goulot" bruxellois, où les trains prennent de toute façon souvent du retard aux heures de pointe. Concrètement, une minute sera ajoutée lorsqu’il s’agit de "matériel tiré". Ce sont des trains sans moteur propre, qui sont tirés par une locomotive. "Il s’agit de matériel lourd, comme par exemple les wagons à deux étages, qui ralentissent un peu la mise en route du train", explique le porte-parole Bart Crols.

Pour beaucoup d’autres trains de petits changements sont prévus. Ainsi, la fréquence du train S2 Braine-le-Comte-Bruxelles-Louvain double le samedi dans les deux sens. Les trains passeront donc toutes les 30 minutes au lieu de 60 minutes.

En raison des travaux d’électrification sur la ligne 19 entre Mol et Hamont, les trois derniers trains IC entre Anvers-Mol-Hamont n’iront pas plus loin que Mol jusqu’en décembre 2020. Il ne s’arrêteront donc plus à Lommel, Overpelt, Neerpelt ni Hamont.

Sur la ligne Anvers-Bruxelles-Nivelles/Charleroi, les deux derniers trains S1 en semaine seront limités à Bruxelles-Midi à cause du chantier du RER. Ils ne desserviront donc plus les gares de Forest-Est, Uccle-Stalle, Uccle-Calevoet, Linkebeek, Holleken, Rhode-Saint-Genèse, De Hoek, Waterloo, Braine-L'Alleud, Lillois, Nivelles et Obaix-Buzet, contraignant les voyageurs à se tourner vers la Stib ou les TEC. Ces trains seront détournés et desserviront dès lors Charleroi-Sud via Luttre, Courcelles-Motte, Roux et Marchienne-au-Pont.

Le week-end, ce sera la même chose pour le dernier train S1 Anvers-Central (22h05)-Bruxelles-Midi (23h21)-Charleroi, mais seulement via Luttre et Marchienne-au-Pont. Jusqu'en août 2020, les deux derniers trains IC Bruxelles-Namur-Luxembourg ne pourront plus circuler au-delà de Libramont. Ces trains ne desserviront plus les gares de Marbehan, Arlon et Luxembourg.

Nouvelles heures de départ

L'heure de départ de certains trains IC, S et L devra être adaptée entre Liers et Liège-Guillemins et entre Liège-Guillemins et Marloie. Les trains S41 Verviers-Central-Herstal seront temporairement limités à Liège-Guillemins, où une correspondance est prévue en 9 minutes vers le centre de Liège et Liers. L'heure de départ des trains L Libramont-Athus-Arlon et Athus-Luxembourg est adaptée chaque lundi pour des travaux de maintenance. Elle sera donc différente du reste de la semaine. Un jeudi par mois entre 8h40 et 15h20, des travaux entraineront le remplacement de tous les trains par des bus entre Mons et Quévy, dans les deux sens.

Il y a néanmoins quelques bonnes nouvelles qui s'appliquent à partir de dimanche, souligne la SNCB. En semaine, la relation S41 Liège-Guillemins-Verviers-Central (Angleur, Chênée, Chaudfontaine, Trooz, Fraipont, Nessonvaux et Pepinster) sera renforcée par deux nouveaux trains en heure de pointe (un le matin, un le soir). La fin de travaux permettra la reprise intégrale des trains L Spa-Géronstère-Verviers-Central-Aix-la-Chapelle.

Enfin, comme annoncé récemment, l'entrée en vigueur du nouveau plan de transport marque la remise en service de la liaison entre Paris et Namur, Charleroi et Mons. Pour plus de facilité, les voyageurs sont invités à consulter les canaux de communication de la SNCB (application, site) pour prendre connaissance des modifications qui les concernent.

HDW