Chargement lecteur vidéo ...

"Le Pacte a été instrumentalisé pour colporter mensonges et contre-vérités"

"Je me présente devant vous avec une majorité parlementaire qui ne soutient plus mon gouvernement. Mais je me présente devant vous debout, droit et fier des convictions qui sont portées par la Belgique", a affirmé Charles Michel devant les représentants de 150 pays réunis à Marrakech pour approuver formellement le Pacte mondial des Nations unies sur les migrations. Le Premier ministre, très applaudi, est ainsi revenu sur le remaniement ministériel auquel son gouvernement a procédé durant le week-end. Il a également déclaré que le Pacte avait été instrumentalisé, "pour susciter les peurs et les angoisses, pour encourager les replis sur soi égoïstes".