Chargement lecteur vidéo ...

C’est le flou autour du gouvernement minoritaire Michel II

Depuis quelques jours, la Belgique est dirigée par un gouvernement minoritaire après la démission des ministres de la N-VA (le plus grand parti de la coalition Michel I). Les nationalistes flamands refusent en effet de signer le Pacte de l’Onu sur les migrations, à l’encontre des trois autres partis CD&V, Open VLD et MR. Charles Michel s’est rendu à la conférence internationale de Marrakech pour confirmer le soutien de son gouvernement au Pacte, et a redistribué entres les trois partis restants dans la coalition les postes ministériels de la N-VA.
Le départ de la N-VA du gouvernement fédéral a-t-il affecté le gouvernement flamand, où siègent N-VA, CD&V et Open VLD ? A-t-il influencé les négociations entre N-VA, SP.A et Open VLD à Anvers ? La réponse du journaliste politique Ivan De Vadder.