Un "giga-investissement" de 300 millions d'euros pour moderniser le réseau de tram flamand

La Flandre compte rénover la totalité de son réseau de tram entre 2019 et 2023. Les autorités ont dans ce cadre prévu un investissement de près de 300 millions d’euros. Au total, la Flandre compte 331 kilomètres de rails, à Anvers, Gand, ainsi qu’à la Côte.

Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), évoque un "giga-investissement". "Nous misons résolument sur un réseau de tram sûr, fiable et confortable, qui offre aux voyageurs moins de vibrations et moins de secousses", indique-t-il.

Opération de rattrapage

Le réseau de tram flamand est constitué de 143 km à la Côte, 126 km à Anvers, et 62 km à Gand. D’après le ministre, la société flamande des transports en commun a constaté que les infrastructures sont devenues moins fiables, une situation qui affecte la satisfaction des voyageurs et l’image des transports publiques, mais aussi le coût d’exploitation.

"Nous allons donc lancer une grande opération de rattrapage, telle que les autorités communales l’ont, à juste titre, demandée", souligne encore Ben Weyts. "Les villes demandent depuis longtemps la modernisation du réseau, et elles ont raison. Nous avons accumulé un retard historique par le passé, et aujourd’hui, nous allons remédier à la situation".

Place aux véhicules hybrides et électriques

Le ministre flamand de la Mobilité souligne que la Flandre investit massivement dans ses transports en commun. "Nous avons commandé 1.000 nouveaux véhicules, dont 110 nouveaux trams. Au-delà de ça, nous allons également investir dans environ 1.000 bus électriques et hybrides", souligne Ben Weyts, qui veut ainsi attirer encore plus de navetteurs.

D’après le ministre, les centres-villes seront totalement desservis par des véhicules électriques d’ici 2025.