AFP or licensors

Les Affaires étrangères déconseillent à nouveau de se rendre à Paris ce week-end

En raison des possibles manifestations des "gilets jaunes" les 15 et 16 décembre à Paris, les Affaires étrangères invitent les voyageurs à reporter leur séjour dans la capitale française ce week-end. Elles en avaient déjà fait de même il y a une semaine.

"Les problèmes les plus importants seront vraisemblablement localisés à Paris, mais il est possible que d'autres villes soient touchées", indiquent les Affaires étrangères dans un avis publié jeudi sur leur site web. Pour tous les déplacements en France, y compris les départements et territoires d'outre-mer, le ministère appelle les Belges à la vigilance.

Le gouvernement français n'a pas décidé d'interdire les manifestations des "gilets jaunes" prévues samedi, mais les appelle à être "raisonnables" après l'attentat de Strasbourg et à "ne pas manifester", a indiqué jeudi le porte-parole du gouvernement français. Comme la semaine dernière, les Affaires étrangères conseillent aux personnes qui se trouveront malgré tout dans la capitale française d'éviter les foules et de s'éloigner de tout rassemblement.

Il est également recommandé de ne pas se rendre sur les lieux symboliques et autres zones touristiques: Arc de triomphe, Champs-Elysées, boulevard Haussmann, Rivoli, Concorde, Champs de mars, Bastille, République et Nation. Dans tous les cas, il ne faut pas résister aux forces de l'ordre et obtempérer à leurs injonctions, demandent-elles. Pour les automobilistes, il vaut mieux éviter de venir en voiture dans le centre car "beaucoup de feux de signalisation sont endommagés, occasionnant parfois une circulation chaotique" et prévoir assez de carburant pour tout son trajet.

Autre recommandation: stationner les véhicules dans les parkings souterrains et non dans les rues, "même pour un laps de temps très court". Enfin, "ne tentez surtout pas de forcer les barrages filtrants ou bloquants. La plupart des incidents violents aux barrages ont été le résultat d'altercations entre manifestants et automobilistes ayant tenté de forcer le passage", soulignent les Affaires étrangères. Selon elles, les problèmes les plus importants seront vraisemblablement localisés à Paris, mais il est possible que d'autres villes soient également touchées.

Dans ce contexte, le tour-opérateur TUI déconseille une nouvelle fois les voyages à Paris et rembourse entièrement les frais. Une démarche également entreprise par Thomas Cook/Neckermann, qui permet également de déplacer son voyage ou de l'annuler.

AFP or licensors