Kurt Desplenter

Asile : "De nouvelles places disponibles, mais la décision revient au gouvernement"

La ministre en charge de l'Asile et de la Migration, Maggie De Block (Open Vld), souhaite qu'une centaine de places supplémentaires soient disponibles pour les demandeurs d'asile, et a interrogé Fedasil afin de voir ce qui était possible, écrit De Standaard lundi. Fedasil indique qu'il est possible de créer de nouvelles places, mais que la décision appartient au gouvernement.

"Nous travaillons sur ce dossier depuis des mois et avions déjà transmis une liste des possibles places d'accueil temporaires au secrétaire d'Etat Theo Francken mais il n'en a rien fait", précise la porte-parole de Fedasil Mieke Candaele. "Nous avons procédé au même exercice pour la ministre De Block. C'est maintenant au gouvernement de décider."

Maggie De Block a repris la compétence de l'Asile et de la Migration à la suite du départ de la N-VA du gouvernement fédéral. La ministre a entre autres annoncé son intention de mettre fin au quota de 50 demandes d'asile par jour, décrété par son prédécesseur Theo Francken.

La nouvelle ministre de l'Asile et de la Migration annonçait dimanche dans l'émission De Zevende Dag qu'elle soumettra au gouvernement une nouvelle approche, avec notamment davantage de places d'accueil. Au Standaard, elle précise travailler à plusieurs scénarios afin de remédier à la crise de l'asile et de veiller à ce que plus personne ne doive dormir dans la rue. Quelques centaines de lits devraient ainsi être disponibles à court terme, alors que plusieurs milliers de places seraient nécessaires à long terme. Maggie De Block compte ensuite prendre des mesures pour limiter l'afflux et se concentrer sur les retours. "Volontaires si possible, forcés si nécessaire."