Kristof Calvo (Groen) va faire une série de recommandations au gouvernement

Le groupe Ecolo et Groen propose de collaborer avec le gouvernement Michel II. Les Verts déposeront ce mardi, après leur interpellation en séance plénière à la Chambre, "une motion de recommandations comprenant un ensemble d'exigences ambitieuses, mais raisonnables, et surtout nécessaires notamment concernant le climat. En cas de refus, le groupe Ecolo Groen soutiendra la motion de méfiance qui pourrait conduire à la démission du gouvernement et à de nouvelles élections.

"Nous demandons que la Belgique relève ses ambitions climatiques, renonce à son projet d'accélérer la dégressivité des allocations de chômage, relève les allocations sociales minimales jusqu'au seuil du risque de pauvreté, tel qu'il s'y était engagé en 2014, et que la nouvelle ministre de l’Asile et des Migrations Maggie De Block (Open VLD) mette en place une politique d’asile plus humaine garantissant à court terme une capacité suffisante et un traitement digne des demandes d'asile et ce en opposition aux demandes de la N-VA ", a déclaré Kristof Calvo ce mardi matin, dans l’émission "De ochtend" (VRT).

Les Verts comptent également sur le fait que le gouvernement fédéral respecte sans réserve la résolution de la Chambre et approuve donc le Pacte sur les Migrations à l'occasion de l'assemblée générale de l'ONU à New York.

"Nous demandons au gouvernement d'enfin faire la clarté sur ses ambitions d'ici au terme de la législature, et donc de respecter la motion d'ordre adoptée par la Chambre le 12 décembre en formulant des propositions claires pour la gestion des dossiers urgents auxquels la Belgique est confrontée et en demandant la confiance du Parlement, conformément à la tradition constitutionnelle, et en tenant compte des recommandations de fond énoncées plus haut", peut-on également lire dans cette motion que déposeront Ecolo et Groen.

La Chambre se réunit mardi, mercredi et jeudi, à l'occasion de trois sessions lors desquelles la solidité du gouvernement minoritaire Michel II, sera éprouvée. Au bout de l'exercice, on devrait y voir plus clair sur ce qu'il reste du dernier budget de la majorité suédoise, en principe débattu mercredi avant d'être soumis au vote jeudi.

Le parlement a convié le gouvernement à solliciter sa confiance, au plus tard demain mardi, après lecture par le Premier ministre d'un nouveau programme gouvernemental, consécutivement au départ de la N-VA. Le chef du gouvernement ne devrait cependant pas s'y soumettre, renvoyant à la possibilité qu'ont les parlementaires de voter contre son équipe une motion de méfiance.
L'ordre du jour de la Chambre ne prévoit effectivement pas de présentation par le Premier ministre d'une nouvelle note de politique générale. En revanche, diverses interpellations figurent à l'agenda, sur le climat et la situation politique actuelle.