20% des boulangeries fermées en Flandre durant les fêtes de fin d'année

De plus en plus de boulangeries et de boucheries, mais aussi de cafés et de restaurants ferment en cette période de fêtes de fin d’année. La raison en est, dans la plupart des cas, une pénurie de personnel qualifié. "On ne peut pas se contenter d'un étudiant ou d'un flexi-jobber pour faire un travail spécialisé".

Si vous voulez acheter votre pain ou votre steak dans les prochains jours, vérifiez bien à l'avance si votre boulanger ou votre boucher habituel est ouvert durant cette période de l'année. Ces dernières années, ce n’est pas toujours évident. Selon la Federation des boulangers en Flandre (Bakkersfederatie), un boulanger sur cinq est fermé vers la fin de l'année.

L’une de ces boulangeries est Bakkerij Willems à Louvain (Brabant flamand). La première fois ils ont fermé suite à un décès dans la famille, mais depuis lors ils ferment chaque fin d’année en raison d’un manque de personnel. Ils ne travaillent plus que sur commande. "Dans le passé nous avions 15 personnes pendant les vacances ", dit Marina Elias, l'épouse d'un boulanger. "Maintenant, c'est difficile de trouver du personnel".

A présent Marina et son mari Walter se retrouvent à deux dans la boulangerie pendant les vacances de Noël. Durant la période de fin d’année, Marina et son mari Walter sont seuls à la boulangerie. "Durant l'année vous devez préparer par week-end environ 5 gâteaux sur commande, mais à la fin de l'année il y en a facilement 80. Pour faire tout cela à deux, il faut limiter son offre ", explique-t-elle. "Certains clients ne le comprennent pas, mais heureusement, la plupart des clients fidèles ont beaucoup de compréhension".

De moins en moins de personnes semblent disposées à travailler pendant les vacances. "Aujourd'hui, les employés exigent plus de calme et de sérénité pour pouvoir travailler ", explique Bruno Kuylen, de la Fédération des boulangers, à la VRT. "Une deuxième raison est le type de travail que l’on doit fournir pendant les vacances. Il y a une demande particulière pour les pâtisseries, la pâtisserie fine et les bûches de Noël. C'est un travail d’artisanat qu'on ne peut pas confier à un flexi-jobber.

Cependant, la fédération des boulangers souligne qu'il n'y a pas de réelle pénurie de professionnels du secteur. "Il y a en effet assez de jeunes qui suivent un cours de boulangerie ", a déclaré Bruno Kuylen. "C’est un pic d’activité et c'est pour cette raison que de nombreux boulangers sont obligés de fermer entre Noël et le Nouvel An. Actuellement déjà 20% des boulangers.

Des problèmes aussi chez les bouchers et dans le secteur horeca

Ce problème ne touche pas que les boulangers. "On le rencontre aussi dans les boucheries et dans d’autres magasins. Des établissements de restauration ferment aussi depuis un certain temps ", explique Danny Van Assche, le responsable de l'organisation des entrepreneurs indépendants Unizo.

"Il s'agit d'une tendance croissante : en raison de l'absence de personnel qualifié et des coûts impliqués, certains commerçants doivent ferment en cette période de pic d’activité".