Nina Derwael et Eden Hazard sportive et sportif de l’année 2018

Nina Derwael, Sportive de l’année, Eden Hazard, Sportif de l’année, les Red Lions, Equipe belge de l'année, Roberto Martinez, Entraîneur de l’année, Peter Genyn, Paralympique de l'année et enfin Remco Evenepoel, Espoir de l’année, tel est le palmarès de la 44e édition du référendum annuel organisé par l'association professionnelle belge des journalistes sportifs. 

Nina Derwael a été élue Sportive belge de l'année 2018 samedi soir lors du Gala du Sport à Bruxelles. La championne d'Europe et du monde de gymnastique artistique aux barres asymétriques a remporté la 44e édition du référendum annuel organisé par l'association professionnelle belge des journalistes sportifs (Sportpress.be) avec 1212 points, terminant 196 fois en tête des bulletins de vote.
Sportive belge de l'année en 2014, 2016 et 2017, Nafissatou Thiam, sacrée championne d'Europe de l'heptathlon cet été à Berlin, termine cette fois à la 2e place avec 950 points. 

Première gymnaste élue Sportive de l'année, Nina Derwael, 18 ans, avait terminé 2e du referendum derrière Nafi Thiam l'année dernière, après qu'elle était devenue la première Belge championne d'Europe de gymnastique (à Cluj) et médaillée mondiale (en bronze à Montréal) aux barres asymétriques.

La Limbourgeoise a encore fait mieux cette année, en allant chercher l'or aux barres asymétriques à l'Euro de Glasgow en août et aux Mondiaux de Doha en novembre. Elle a aussi décroché la médaille d'argent à la poutre aux championnats d'Europe et avait terminé quatrième du concours général et de l'exercice à la poutre aux Mondiaux. Ces performances lui ont valu une pluie de récompenses en fin d'année.

Eden Hazard, sportif de l’année

Eden Hazard a été élu Sportif belge de l'année 2018, samedi soir lors du 52e Gala du Sport à Bruxelles. Le capitaine des Diables Rouges est le troisième footballeur à recevoir le trophée, après Thibaut Courtois en 2014 et Kevin De Bruyne l'année suivante.

Engagé samedi après-midi en Premier League avec Chelsea, qui s'est incliné 0-1 face à Leicester City, Eden Hazard n'était pas présent pour prendre possession de son trophée au Docks Dôme de Bruxelles. Le trophée lui a été remis cette semaine à Londres par Sportspress.be, l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs, qui organise le referendum.

"C'est surtout grâce à l'équipe que j'ai gagné ce prix", a déclaré Eden Hazard dans une video réalisée lorsque le trophée lui a été remis. "Avec l'équipe nationale, on a fait quelque chose de magnifique cette année. C'est un prix individuel qui a un côté collectif. C'est un peu un discours de remercier les coéquipiers et le staff, mais c'est vraiment ce que je pense. Sans les coéquipiers et le staff, on n'aurait pas fait cette Coupe du monde. Ce trophée est donc pour tout le monde".

Le Diable Rouge l'a emporté avec 736 points, 19 de plus que le 2e, Koen Naert, champion d'Europe du marathon (717 points). Bart Swings, médaille d'argent en patinage de vitesse aux Jeux d'hiver de Pyeongchang, est 3e avec 325 points.
"Dommage pour eux", a dit Eden Hazard. "Ils ont fait une très belle année dans leurs sports respectifs. 2018 a été une bonne année pour le sport belge. C'est quelque chose de bien mais il va falloir mettre la barre plus haut en 2019, même si ça ne sera pas facile".

Les Red Lions, Equipe belge de l'année 2018

Les Red Lions, l'équipe nationale belge de hockey sur gazon messieurs, a reçu le trophée d'Equipe belge de l'année 2018 samedi soir lors du Gala du Sport à Docks à Bruxelles. Les Red Lions, qui viennent d'être sacrés champions du monde en Inde, ont remporté ce referendu organisé par Sportpress.be, l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs, avec 561 points.

Les Diables Rouges, 3e de la Coupe du monde de football en Russie, terminent en 2e position avec 329 points, devant les Belgian Cats (188 points), l'équipe nationale de basket féminin qui a terminé 4e du Mondial dames, et les Belgian Tornados (76 points), champions d'Europe du relais 4x400 m et médaille de bronze des Mondiaux en salle.

Les Red Lions sont les invités de dernière minute du referendum de l'Equipe de l'année. La date limite pour les votes était fixée au 5 décembre, en plein mondial de hockey. Les Red Lions, qui ne figuraient pas dans la short-list initiale de trois finalistes, ont ensuite été sacrés champions du monde le 16 décembre à Bhubaneswar en Inde.

Suite à cet exploit, le premier titre mondial remporté dans un sport collectif belge, les Red Lions ont bénéficié d'une modification du règlement. Sportpress.be relançant son référendum pour ce qui concerne l'Equipe de l'année. Selon les résultats de ce nouveau scrutin, quatre équipes (au lieu de trois) se sont retrouvées finalistes. Et les Red Lions de Shane McLeod l'ont emporté avec 232 points d'avance sur les Diables Rouges.

C'est la troisième fois que les Red Lions sont élus Equipe de l'année après 2012 et 2016. Ils succèdent au palmarès à l'équipe belge de Coupe Davis, qui avait atteint la finale de la Coupe Davis 2017.
 

Roberto Martinez, Coach de l'année

L'Espagnol Roberto Martinez, le sélectionneur des Diables Rouges, a été élu Coach de l'année lors du Gala du Sport samedi soir à Bruxelles. Il est le premier entraîneur étranger à remporter ce trophée organisé par Sportpress.be, l'Association professionnelle belge des journalistes sportifs, samedi soir à Bruxelles.

Martinez a mené les Diables Rouges à une historique 3e place à la Coupe du monde de football cet été en Russie.

"Je suis heureux de venir chercher ce trophée, mais je le fais au nom de tout le monde, des joueurs et du staff. Cette année a été spéciale. Je n'oublierai jamais l'accueil qui nous a été réservé sur la Grand Place après le Mondial", dit Roberto Martinez, troisième entraîneur de football élu Coach de l'année après Marc Wilmots (2013 et 2014) et Hein Vanhaezebrouck (2015).

Le Catalan a récolté 344 points, devançant Philip Mestdagh, le coach des Belgian Cats, l'équipe nationale belge 4e du Mondial de basket féminin, 2e position avec 275 points, et Vital Heynen, le coach belge de l'équipe de Pologne championne du monde de volley, 3e avec 246 points.

"Cette année a été fantastique pour le sport belge", déclare Roberto Martinez. Je félicite les Red Lions pour leur titre mondial. Vital Heynen a aussi fait un super boulot avec la Pologne. Les succès des Diables Rouges, des Red Lions, et des autres sportifs belges sont une très bonne chose, c'est stimulant d'avoir cette volonté de gagner".

Remco Evenepoel, Espoir de l'année

Remco Evenepoel a remporté le trophée de l'Espoir de l'année samedi soir lors du Gala du Sport à Bruxelles. Le cycliste de 18 ans a cette année été sacré champion de Belgique, champion d'Europe et champion du monde de cyclisme sur route, tant dans la course en ligne que dans le contre-la-montre.

Remco Evenepoel est arrivé en tête de ce referendum organisé par Sportspress.be, l'Association belge des journalistes sportifs, avec 677 points.
Jonathan Sacoor, 19 ans, champion du monde juniors du 400 m et, chez les seniors, champions d'Europe du 4X400 m et médaille de bronze du 4x400 m des Mondiaux en salle avec les Belgian Tornados, arrive en 2e place avec 457 points.
Eli Iserbyt, champion du monde espoirs de cyclocross, complète le podium avec 57 points. Remco Evenepoel succède au palmarès à une autre cycliste, Lotte Kopecky.
 

L'athlète Peter Genyn est le Paralympique de l'Année

L'athlète Peter Genyn a été élu sportif paralympique de l'année 2018 samedi soir lors du Gala du Sport à Bruxelles. C'est la deuxième année de suite qu'il remporte ce trophée organisé pour la 9e fois par l'association professionnelle belge des journalistes sportifs.

Deuxième et troisième du scrutin en 2015 et 2016, Peter Genyn, 41 ans, a récolté 274 points. Il devance le lauréat 2016, Laurens Devos, champion du monde de tennis de table paralympiques, 2e avec 250 points, et Kris Bosmans, champion du monde de para cyclisme, 3e avec 200 points.

Eléonor et Chloë Sana, médaillées de bronze en descente aux Jeux Paralympiques d'hiver à Pyeongchang, terminent 4e (183 points), devant le pongiste Florian Van Acker, champion du monde de tennis de table paralympique, qui complète le top 5 avec 171 points.

Originaire de Kalmthout, Peter Genyn, a remporté cette année les titres de champion d'Europe du 100 et du 200 m en fauteuil roulant (catégorie T51) lors de l'Euro de para-athlétisme de Berlin. Il a en outre battu le record du monde sur 100 m en mai, le portant à 19.89.

Peter Genyn souffre de tétraplégie depuis un accident survenu en 1993, un saut dans une eau trop peu profonde. Il a d'abord pratiqué le rugby en fauteuil roulant, devenant champion d'Europe en 2009, 6e des jeux d'Athènes en 2004 et 7e à Londres en 2012.

Son passage forcé à l'athlétisme, après une fracture de la jambe fin 2012, fut tout autant couronné de succès. En 2016, il fut double champion d'Europe et détenteur du record du monde sur 400m, avant d'aller chercher deux médailles d'or paralympiques en classe T51 sur la ligne droite et sur le tour de piste en 2016 à Rio. En 2017, il avait été sacré champion du monde sur 100 et 400 m à Londres.