Ninove : accord entre Open VLD et Samen, avec l’appui d’un élu N-VA

Deux mois et demi après les élections communales, une coalition a été dégagée dans la commune flamande de Ninove, formée par Open VLD et Samen, avec l'appui de la tête de liste N-VA Joost Arents. Ce dernier a fait part de sa décision à cette formation politique, a confirmé Karolien De Roose qui figurait en deuxième place sur la liste des nationalistes flamands à Ninove. Le parti Forza Ninove - version locale du Vlaams Belang -, qui avait remporté le score monstre de 40% des voix aux communales, est ainsi évincé de la coalition.

"Joost Arents a apposé sa signature avec l'Open VLD pour dépanner la coalition de gauche avec Samen. Il en a fait part à notre présidence", a expliqué Karolien De Roose. "Cela s'est passé à notre insu. Nous avions décidé de poursuivre dans l'opposition. C'était déjà dans l'air depuis un petit temps, mais nous sommes sous très forte pression. Cela sera une coalition grâce à Joost Arents et je suis très déçue", ajoutait le numéro 2 de la liste locale N-VA.

Une incapacité à gouverner menaçait Ninove (Flandre orientale) alors que Forza Ninove, emmené par Guy D'haeseleer siégeant au Parlement flamand dans les rangs du Vlaams Belang, disposait de 15 sièges. La formation d'extrême droite manquait d'à peine deux sièges pour atteindre la majorité absolue. Les libéraux d’Open VLD ont obtenu 9 sièges lors des élections communales et Samen 7 sièges. La bourgmestre actuelle, Tania De Jonge (Open VLD), avait annoncé il y a deux semaines être en mesure de composer une coalition avec la N-VA et Samen, mais l'appui seul de Joost Arents permet à la nouvelle coalition de disposer de 17 des 33 sièges.

"Nous reconnaissons qu'un certain nombre d'habitants seront déçus et même mécontents (...), nous ne pouvons pas convaincre tout le monde. Néanmoins nous demandons de nous laisser le bénéfice du doute. Les membres du collège communal représentent tout de même la moitié des électeurs", a commenté la nouvelle coalition dans une déclaration commune. Cette alliance est la seule qui "puisse aider la ville à aller de l'avant en impliquant et respectant tous les habitants de Ninove. Ce ne sera pas un parcours de santé, mais l'échec n'est pas une option", formule aussi la déclaration.

La répartition des postes n'est pas encore connue, mais Tania De Jonge devrait rester bourgmestre selon l'accord et Joost Arents (photo) devrait être échevin durant trois ans. Ce dernier indique qu’il a accepté de soutenir la coalition, "pour éviter absolument que Ninove soit ingérable". "Ni Forza ni l’open VLD ne sont parvenus à former une coalition. J’ai attendu, attendu, avant de décider d’enlever ma casquette N-VA pour mettre ma propre casquette", précisait Arents.

"C'est un jour noir pour la démocratie"

Guy D'haeseleer (Forza Ninove, photo) déclarait à la rédaction de la VRT : "C’est un jour noir pour la démocratie". Sur Facebook il réagissait en assurant que d'ici six ans il comptait obtenir une majorité absolue. "C'est une gifle au visage d'une grande partie des habitants de Ninove, et des électeurs flamands en particulier".

Sur les réseaux sociaux circule un appel à perturber la réception de Nouvel An que la ville de Ninove organisera le 6 janvier. Dries Van Langenhove, le fondateur de l'organisation extrémiste Schild & Vrienden, a annoncé une "Marche pour Ninove" le 3 janvier lors de la prise de fonction de la nouvelle coalition.

La N-VA nationale conteste l’accord de majorité

La direction nationale du parti nationaliste flamand a contesté ce jeudi la décision de son élu Joost Arents de conclure un accord de coalition avec l'Open VLD et la liste Samen (qui regroupe le CD&V, le SP.A et Groen), alors que la section locale de la N-VA avait opté pour l'opposition.

"La direction de la section locale avait opté pour l'opposition après la défaite électorale et cela a encore été confirmé récemment", a affirmé le porte-parole national de la N-VA, Joachim Pohlmann, à l'agence de presse Belga. "Monsieur Arents va à l'encontre de la décision de ses instances. C'est maintenant à la section locale de se concerter et d'entreprendre, le cas échéant, les étapes nécessaires", a ajouté Pohlmann.

La N-VA avait, très rapidement après le scrutin communal, renoncé à participer à la majorité à Ninove, où la liste "Forza Ninove" emmenée par Guy D'haeseleer a remporté une victoire. Forza Ninove a décroché 15 des 33 sièges au conseil communal et espérait pouvoir compter sur les deux sièges de la N-VA pour former une courte majorité. Mais ceci aurait signifié une rupture du cordon sanitaire autour du parti d'extrême droite.