fotografie peter Hilz (C)

Deux systèmes de taxe kilométrique dans un même pays ? "Une absurdité politique!"

La Région wallonne souhaite mettre en place un système de vignette forfaitaire, alors que la Flandre et Bruxelles semblent privilégier la piste d'une taxe au kilomètre. D’après le spécialiste de la VRT, Hajo Beeckman, l’instauration d’un double système en Belgique serait absurde et non souhaitable, mais pas pour autant impossible.  

Le gouvernement flamand a annoncé sa volonté d’introduire dès 2024 ou 2025 une taxe au kilomètre sur les routes du nord du pays, une mesure à laquelle la Région bruxelloise s’est déclarée favorable. La décision finale devra toutefois être prise par le prochain gouvernement flamand.

"Pas la même nécessité"

La Région wallonne a exprimé son opposition au projet de la Flandre, et réitéré sa volonté d’instaurer un système de vignette forfaitaire. "La Wallonie est différente et a une toute autre culture automobile", souligne le journaliste de la VRT, Hajo Beeckman, sur les ondes de Radio 1. Les embouteillages structurels y sont en outre bien moins nombreux qu’à Bruxelles et qu’en Flandre. "La nécessité d’une taxe au kilomètre n’est donc pas la même", ajoute l’expert en trafic routier.

Selon Hajo Beeckman, l’instauration de deux systèmes dans un même pays serait techniquement et politiquement possible, "mais ce serait une absurdité politique totale, néfaste pour l’image de notre pays". L’expert espère ainsi que les trois régions parviendront à se mettre d’accord. 

Nouveaux gouvernements, nouvelles possibilités

Hajo Beeckman souligne que les prochaines élections régionales et fédérales organisées dans cinq mois pourraient mener à une ouverture. "Nous ne savons pas encore qui sera au pouvoir en Wallonie après le scrutin. Peut-être qu’on verra apparaître de nouveaux visages, et que ceux-ci seront prêts à retourner à la table des négociations pour trouver une solution commune", conclut-il.