Le jury est constitué au procès de l'auteur présumé de l'attentat au Musée juif de Belgique

Huit hommes et quatre femmes ont été choisis lundi, vers 13h00, devant la cour d'assises de Bruxelles, pour composer le jury au procès de Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, accusés d'être auteurs ou co-auteurs de l'attentat au Musée juif de Belgique.

Neuf femmes et trois hommes ont également été choisis pour être jurés suppléants et donc pour remplacer le cas échéant des jurés effectifs. Le jury a ensuite prêté serment.
La cour a suspendu l'audience jusqu'à 14h30 lundi. Celle-ci reprendra pour un bref instant, le temps d'expliquer au jury la mission qu'il aura à remplir dès jeudi, lorsque les débats débuteront.

Les moments clés de ce procès

Le procès de l'attentat au Musée juif de Belgique débutera ce jeudi avec la lecture de l'acte d'accusation du parquet fédéral, qui continuera également ce vendredi. Ensuite, le procès reprendra mardi prochain, le 15 janvier, avec l'interrogatoire des deux accusés, qui se poursuivra encore mercredi prochain, le 16 janvier, et jeudi prochain, le 17 janvier.

Dans la suite des débats, la cour entendra les personnes constituées partie civile le vendredi 18 janvier, soit les filles du couple Riva, la sœur de Mme Riva, le frère de M. Riva, la mère d'Alexandre Strens ou encore le président du Musée juif Philippe Blondin. Viendront ensuite à la barre les juges d'instruction et les enquêteurs les 21, 22, 23, 24, 25, 28 et 29 janvier. La cour entendra les médecins légistes et plusieurs experts le 30 janvier.

Dès le 1er février, ce sont des témoins qui seront appelés devant la cour, à commencer par des membres des familles des victimes, et ce jusqu'au 12 février (jours ouvrables). Le commissaire Alain Grignard, spécialiste de l'antiterrorisme, témoignera le 6 février. Les quatre journalistes français qui avaient été pris en otage en Syrie en 2013 et qui avaient désigné Mehdi Nemmouche comme leur geôlier, seront entendus le jeudi 7 février.

Le lendemain, ce sera au tour de Mounir Attalah de témoigner devant la cour. Cet ami d'enfance de Mehdi Nemmouche a notamment été détenu à Salon-de-Provence avec lui en 2009. Placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête et un temps soupçonné de complicité, il a été libéré en décembre 2014. Il a bénéficié d'un non-lieu en avril dernier.

Le 12 février, les auditions s'achèveront avec les comparutions des membres des familles Nemmouche et Bendrer. Témoignages que l'accusé principal avait en vain tenté de faire écarter lors de l'audience préliminaire.

Le procès se poursuivra ensuite avec le réquisitoire et les plaidoiries, dont les dates exactes ne sont pas encore déterminées.

Mehdi Nemmouche et Nacer Bendrer, deux Français âgés de respectivement 33 et 30 ans, sont accusés d'être auteurs ou co-auteurs de l'attaque terroriste commise le 24 mai 2014 au Musée juif de Belgique, situé rue des Minimes à Bruxelles.

Elle avait coûté la vie à quatre personnes: Emmanuel et Miriam Riva, un couple de touristes israéliens, Dominique Sabrier, une bénévole du musée, et Alexandre Strens, un employé du musée.