Geens : "Nous sommes en train de rapatrier les enfants de djihadistes de Syrie"

Le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), a confirmé à la VRT que la Belgique collaborait actuellement avec des organisations internationales pour ramener au pays des enfants de djihadistes belges en Syrie. Le gouvernement fédéral était déjà d’avis que ces enfants doivent être ramenés au pays, mais l’affaire s’est accélérée après qu’un juge l’ait imposé à l’Etat belge.

Il y a deux semaines environ, un juge en référé imposait à la Belgique de rapatrier au pays six enfants de djihadistes et leurs deux mères depuis un camp de réfugiés situé en Syrie. Le gouvernement belge est allé en appel de cette décision, refusant de rapatrier aussi les mères des enfants. Il veut par contre bien aller chercher les enfants dans ce camp en Syrie.

En 2017 déjà, le gouvernement fédéral décidait que les enfants de combattants en Syrie devaient être ramenés en Belgique. Mais jusqu’à présent aucune action concrète n’avait eu lieu en ce sens. A la suite de l’affaire en référé, les choses se sont accélérées.

"Nous sommes occupés à ramener les enfants de Syrie, avec l’aide d’organisations internationales", indique le ministre de la Justice, Koen Geens. "Les Kurdes estiment que les mères devraient aussi partir avec leurs enfants. Cette question est actuellement abordée dans le cadre de négociations entre les Affaires étrangères et le gouvernement kurde. Les négociations ont déjà bien avancé", indique Koen Geens.

"Le jugement concerne six enfants, mais dans cette région il y a davantage d’enfants belges qui sont coincés", précise le ministre de la Justice (photo).