fotografie peter Hilz (C)

43 caméras vont contrôler l’interdiction de dépassement des camions en Flandre

Le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts (N-VA) a fixé les endroits où les camions ne seront pas autorisés à dépasser sur les routes flamandes à 2X2 bandes de circulation.

L'application de la loi sera également renforcée : 38 systèmes de caméras fixes et 5 systèmes de caméras ANPR surveilleront cette interdiction. Il y aura également une vérification de l'interdiction de dépassement par temps de pluie.

Dans le passé, une interdiction générale de dépassement des camions était en vigueur sur les routes à 2x2 bandes en Belgique. Le dépassement n'était autorisé que si un panneau le long de la route l'autorisait explicitement.

Dans tous les autres pays européens, la logique est inversée : les camions peuvent dépasser, à moins qu'un panneau sur la route ne l'interdise expressément. La situation exceptionnelle de la Belgique a causé beaucoup de confusion dans le trafic international de fret, de sorte que l'interdiction de dépassement est souvent restée lettre morte dans la pratique. De plus, il y avait peu de surveillance.

Le gouvernement fédéral a récemment aboli l'interdiction générale de dépassement. Le ministre flamand Ben Weyts a ensuite fait mener une enquête pour déterminer quand et où une interdiction de dépassement était appropriée, sur les routes flamandes. Cela concernera près de la moitié des 2x2 voies en Flandre. Sur un autre quart, l'interdiction ne s'appliquera qu'aux heures de pointe. Comme dans le reste de l'Europe, un panneau routier le long de la route indiquera où s'applique l'interdiction de dépassement.

Sur 38 sites en Flandre, les caméras fixes ANPR seront en mesure de flasher les dépassements des camions. En outre, à partir de cette année, au moins une caméra mobile sera active dans chaque province flamande.

Il y aura également une vérification de l'interdiction de dépassement par temps de pluie. Quatorze installations ANPR existantes seront équipées d'un capteur de pluie.

Le ministre fédéral de la Mobilité François Bellot (MR) a reçu une invitation de Ben Weyts pour des précisions à propos de ces caméras. Une initiative fédérale pourrait être nécessaire pour déterminer la quantité de précipitations à partir de laquelle l'interdiction de dépassement entrerait en vigueur. François Bellot a fait remarquer que ces nouvelles initiatives ne sont pas évidentes à prendre avec un gouvernement en affaires courantes.