Sophie Kip

D'après les médias néerlandais le chauffeur soupçonné d'avoir renversé un gilet jaune a été interpellé

Le chauffeur du camion néerlandais, soupçonné d'avoir renversé un manifestant gilet jaune à Visé (Liège) vendredi, aurait été arrêté aux Pays-Bas. C'est ce qu'annoncent les médias néerlandais, citant des sources proches de l'enquête, mais l'information n'a pas encore été officiellement confirmée par le parquet.

Cette interpellation est intervenue après une conférence de presse du parquet belge en début de soirée. Les enquêteurs avaient indiqué être à la recherche d'un camioneur Néerlandais de 56 ans qui avait repris la route après avoir renversé un manifestant sur l'autoroute E25. L'incident s'est produit lors du blocage par une trentaine de gilets jaunes dans la province de Liège, près de Visé.

Un témoin avait noté la plaque d'immatriculation du camion afin qu'on puisse déterminer à quelle société  il appartenait. C'est cette société qui a signalé qui était au volant du camion. 

Son camion avait été retrouvé vide samedi sur un parking près de Tilbourg. Un mandat d'arrêt européen avait été lancé.

Selon les journaux Brabants Dagblad et Omroep Brabant, l'homme a été retrouvé dans la soirée dans les environs de la ville néerlandaise. La police n'était pas joignable pour confirmer l'information, selon NOS.

Barrage filtrant

Le parquet a également donné plus de détails sur la façon dont l'incident se serait produit. Les manifestants qui étaient sur l'autoroute avaient mis en place un barrage filtrant : les voitures étaient autorisées à passer mais pas les camions.

Lorsque le chauffeur hollandais a voulu engager son camion sur la bande d'arrêt d'urgence prévue pour les voitures, deux hommes se seraient précipités vers son camion. L'un des deux aurait voulu briser la vitre latérale du camion avec une clé. On ne sait toujours pas si cela s'est également produit ; du verre brisé a été trouvé sur les lieux de l'incident.

Après cet incident, le chauffeur aurait continué à rouler et le manifestant se serait retrouvé sous le camion. Une enquête plus approfondie devrait révéler si cette histoire est vraie et si le conducteur a délibérément écrasé le manifestant, mais le parquet de Liège suppose, sur la base des informations actuellement disponibles, que le conducteur aurait agi de manière délibérée.

Sophie Kip