Lydia Peeters félicite les deux lycéennes : "C’est remarquable ce que vous avez fait"

La nouvelle ministre flamande de l’Energie Lydia Peeters (Open VLD) est très impressionnée par l'action en faveur du climat mise en place par Anuna De Wever et Kyra Gantois. "Je dois féliciter ces deux jeunes femmes, je trouve que c'est remarquable ce qu'elles ont fait", a déclaré la ministre dans l’émission dominicale "De zevende dag" (VRT).

Jeudi dernier, plus de 3.000 jeunes élèves de l’enseignement néerlandophone ont manifesté dans les rues de Bruxelles pour réclamer des mesures concrètes en faveur du climat.

Anuna De Wever et Kyra Gantois, élèves à l’Athénée de Mortsel près d’Anvers, ont respectivement 17 et 19 ans et avaient appelé les lycéens à sécher les cours pour combattre l'inaction politique en ce qui concerne le climat. Les deux jeunes femmes ont été invitées mercredi par le gouvernement flamand. Elles seront informées des projets de la Flandre en ce qui concerne le climat. Et jeudi prochain elles seront invitées par l’Open VLD afin de partager leur vision sur la problématique des changements climatiques.

La nouvelle ministre flamande de l'Énergie, Lydia Peeters (Open VLD), est enthousiasmée par leur action. "Je pense qu'il y a un objectif plus important que sécher les cours, même si je ne voudrais pas que ma fille de 13 ans sèche les cours. Elle n'a pas (encore) manifesté avec vous. Je dois féliciter ces deux jeunes femmes, je trouve que c'est remarquable ce qu'elles ont fait. C'est super. En tant que gouvernement, nous essayons déjà de faire beaucoup, sur le plan de l'information, pour sensibiliser les gens. Elles le font d'une manière simple. 

"Nous faisons déjà beaucoup, mais il reste beaucoup à faire"

Selon Lydia Peeters, grâce au gouvernement flamand, il s'est déjà passé beaucoup de choses dans le domaine du climat, mais il reste encore beaucoup à faire. "Nous faisons déjà beaucoup, et cela peut être attribué à la ministre de l'Environnement, de la Nature et de l'Agriculture Joke Schauvliege (CD&V). Efficacité énergétique, énergies renouvelables, voitures respectueuses de l'environnement - nous le faisons déjà, mais nous devons continuer à y travailler, le travail est loin d'être terminé.

Anuna De Wever et Kyra Gantois pensent que les ambitions climatiques devraient être encore plus élevées. "Nous sommes le pays qui a le plus de règles climatiques, mais au niveau européen, nous sommes parmi les moins bons élèves de la classe, donc je pense qu'il y a un problème," a estimé Anuna De Wever. "Je ne suis pas experte du climat, mais je pense que le débat avec les experts devrait donc être rouvert, car il est clair que quelque chose ne fonctionne pas, ce qui nous inquiète vraiment beaucoup.

Pour sauver l'environnement, les deux jeunes sont convaincues qu’il faudra aussi prendre des mesures qui coûtent cher. "La compensation carbone, il faut le décider ", estime Anuna. "La vie de luxe dans laquelle nous vivons aujourd'hui ne peut pas continuer à ce rythme.

"Le climat n'a pas de couleur politique"

La ministre Peeters les rejoint mais ajoute qu’il faudrait que tout le monde puisse y participer. "Je n’aime pas trop le mot "contraindre" car pour certaines personnes par exemple, installer des panneaux solaires sur le toit ce n’est pas abordable. C'est pourquoi il y a maintenant un prêt énergétique à 0%".

La ministre est particulièrement heureuse de constater que le soutien ne cesse de croître. "De plus en plus de gens en sont conscients : quelque chose doit changer. Et je pense que c'est très important. La question qui se pose pour la campagnes en vue des prochaines élections de mai est avant tout la suivante : à quelle hauteur allons-nous fixer la barre ?

Les deux lycéennes n’ont en tout cas aucune ambition politiques. Le mouvement "Youth for climate" est apolitique, souligne Anuna De Wever. "Le climat n'a pas de couleur politique. Quiconque est au pouvoir doit faire du climat une priorité. Les ambitions doivent se traduire par des actions claires et, de préférence, le plus rapidement possible".