Un conseiller communal N-VA de Malines suspecté de fraude au visa humanitaire

Un conseiller communal N-VA de Malines a été arrêté dans le cadre d'une enquête sur des irrégularités dans l'attribution de visas humanitaires. L'homme de 44 ans aurait reçu d'importantes sommes d'argent de la part de chrétiens de Syrie et d'Irak pour les aider à obtenir un visa humanitaire. L'information a été révélée par le parquet d'Anvers. Le suspect aurait reçu des sommes allant jusqu'à 10.000 euros. A ce stade, l'étendue exacte des faits n'est pas encore établie.

L'enquête en cours depuis plusieurs mois, concerne des irrégularités commises dans l'octroi de visas humanitaires. Il en ressort que Melikan Kucam (N-VA), conseiller communal de Malines, a reçu d'importantes sommes d'argent pour délivrer des visas humanitaires destinés à des personnes vivant dans des zones de conflit en Syrie, en Irak et dans les pays voisins.

Un visa humanitaire permet de voyager en Belgique ainsi que dans les pays frontaliers pour des "raisons humanitaires". Un tel visa est examiné au cas par cas et est délivré par l'Office des Etrangers. La demande de visa humanitaire a normalement un coût administratif de plusieurs centaines d'euros. L'accusé de Malines aurait demandé et reçu des montants beaucoup plus élevés, de 2.000 à 10.000 euros, d'après le parquet.

Melikan Kucam a été arrêté et est suspecté de trafic d’êtres humains, d’organisation criminelle, de corruption passive et d’extorsion. Le juge d'instruction doit maintenant se prononcer sur son incarcération dans les 48 heures. Le parquet souligne que rien n'indique pour l'instant que l'ancien secrétaire d'Etat à l'asile et aux migrations Theo Franken (N-VA) ou un membre de son cabinet serait impliqué dans les faits.