12.500 élèves participent à la seconde marche pour le climat à Bruxelles

A l’initiative de deux jeunes filles de l’Athénée royal de Mortsel - Anuna De Wever (17 ans) et Kyra Gantois (19 ans) - quelque 3.000 élèves néerlandophones avaient brossé les cours jeudi dernier pour se rassembler à Bruxelles et exiger une politique climatique plus ambitieuse. Cette "grève scolaire" pour une marche à Bruxelles était réitérée ce jeudi et rassemblait cette fois 12.500 élèves au départ de la Gare centrale dans la capitale, selon les dires de la police. Une école de Gentbrugge en a même fait une sortie pédagogique officielle. A Anvers aussi des étudiants se sont rassemblés pour réclamer une véritable volonté politique pour endiguer le réchauffement climatique.

A l'initiative de l’organisation Youth for Climate, le cortège de plus de 12.500 personnes a défilé avec enthousiasme à travers la capitale, au départ de la gare centrale où s’étaient rassemblés les jeunes dès 10h30. Les participants ont été encouragés à plusieurs reprises durant leur parcours, notamment par les "grands-parents pour le climat".

Les écoliers portaient des affiches aux slogans tels que "Il n’y a pas de Planète B", "Brosser pour les bois", "Bla bla bla, agissez maintenant". Ils réclament que les responsables politiques belges établissent un plan d’action contraignant qui stipule notamment que l’ambition est de limiter le réchauffement climatique sous 1,5 degré Celsius.

Les jeunes soulignent qu’il faut agir au plus vite, si l’on veut sauver leur avenir sur la planète mais aussi celui de leurs descendants. Ils étaient ce jeudi près de quatre fois plus nombreux à venir à Bruxelles que la semaine dernière, soit 12.500 au total, d’après l’estimation de la police.

"C'est fou de voir le nombre de personnes présentes aujourd'hui", se réjouissait Anuna De Wever, l’une des deux organisatrices. "C'est un signal incroyable. Cela ne peut être ignoré." "What do we want? Climate justice", clament notamment les participants, débordant d'enthousiasme.  

Une excursion éducative

Environ 120 élèves de l’Athénée de Gentbrugge ne devaient pas faire l’école buissonnière ce jeudi pour se rendre à Bruxelles. Leur école avait en effet décidé de soutenir leur initiative et d’en faire une excursion à but éducatif. Les élèves étaient donc accompagnés par des enseignants et leur directrice. Ensemble ils ont pris le train pour se rendre dans la capitale.

Les jeunes manifestants ont aussi reçu le soutien de représentants politiques, comme Meyrem Almaci (Groen) et Kristof Calvo (Groen), mais aussi Raoul Hedebouw (PTB - Pvda).  

"Sit in" à Anvers

Sur la Place Verte d’Anvers, quelque 250 écoliers ont organisé ce jeudi matin un "sit in" pour le climat. Ils ont préféré faire écho à la marche de Bruxelles depuis leur propre ville, espérant ainsi que le mouvement s’étendra à de nombreuses villes de Flandre, et de la Belgique.

Ces élèves ont ensuite pu s’entretenir avec l’échevine de l’Enseignement Jinnih Beels (SP.A) et l’échevin de l’Environnement Tom Meeuws (SP.A).