Dedecker poussera la liste N-VA en Flandre occidentale, comme indépendant

Le bourgmestre de Middelkerke, Jean-Marie Dedecker (photo), poussera en tant que candidat indépendant la liste N-VA à la Chambre en Flandre occidentale lors des élections du 26 mai prochain. Dans l’émission "De ochtend" de la VRT, il s’est dit convaincu par cette décision, ce jeudi matin. S'il est élu, Dedecker ne siègera donc pas dans le groupe des nationalistes flamands mais restera indépendant, a précisé Sander Loones, qui tirera la liste de la N-VA dans cette province.

Après l’avoir démenti, Jean-Marie Dedecker (66 ans) envisage donc tout de même un retour en politique nationale. "J’ai besoin de l’aide de la N-VA pour la commune de Middelkerke, où je suis bourgmestre. Mais c’est avant tout parce qu’il faut rallier toutes les forces actuellement. Je suis favorable à une Flandre socio-économique de droite, pour une Flandre confédérale, et j’attache de l’importance à la politique migratoire. Si nous voulons encore être dirigés par un gouvernement de centre-droite, la N-VA doit en faire partie. D’où mon soutien à ce parti", expliquait Dedecker dans l’émission "De ochtend" ce jeudi matin.

L'ancien judoka et ex-membre du parti libéral Open VLD, avait déjà rallié la N-VA en 2006, mais très brièvement. Le CD&V, qui formait alors un cartel avec les nationalistes, voyait d'un mauvais œil cette alliance.

Par le passé, Dedecker a émis à plusieurs reprises des critiques envers la politique menée par la N-VA en Flandre. S'il reconnaît avoir hésité à se présenter sur la liste des nationalistes flamands, il semble désormais convaincu d'avoir fait le bon choix. "Je pourrai m'exprimer sans limitation à la Chambre. J'ai convenu cela avec mes amis Theo Francken et Bart De Wever. Si cela n'avait pas été le cas, je ne l'aurai pas fait", a-t-il précisé au quotidien Het Laatste Nieuws.  

Il y a eu des discussions à propos de Dedecker avec De Wever, Francken et Jambon
Sander Loones (N-VA)

Pourquoi Dedecker ne se fait-il pas membre de la N-VA alors ? "Je suis un libre-penseur, c’est sacro-saint pour moi, mais nous concluons un mariage de raison dans le domaine idéologique. Notre connivence ne date pas d’après les élections, mais de plus longue date. Et il fallait du renfort en Flandre occidentale pour soutenir un très jeune candidat en tête de liste par un homme plus âgé et d’expérience en fin de liste. Si j’arrive au Parlement, je resterai indépendant".

Sander Loones (photo) a confirmé qu’il y "a eu des discussions entre moi-même, Bart De Wever, Theo Francken et Jan Jambon" concernant Jean-Marie Dedecker. Le fait que certains au sein du parti nationaliste étaient opposés à sa candidature explique en partie qu'il soit présent en tant qu'indépendant. "Il conservera sa liberté de parole et pourra exprimer ses opinions", a ajouté Loones qui tirera la liste N-VA à la Chambre en Flandre occidentale .