Une campagne publicitaire sur Facebook à l'origine d'un engouement soudain pour le panais à Eeklo

Quel est l'impact de Facebook sur notre vie privée ? La nouvelle émission de la chaîne de télévision Canvas (VRT) "Facebook en ik" a prouvé avec une expérience qu'elle est énorme au point de doper les ventes d'un légume oublié comme le panais grâce à une campagne de publicité ciblée sur les femmes de la commune d'Eeklo.

La vente de panais a véritablement explosé dans la commune d’Eeklo, en Flandre orientale. Dans certains magasins on a vendu, fin 2018, jusqu’à cinq fois plus de ce légume oublié. La raison de cet engouement soudain : une campagne de publicité spécifique ciblée sur les femmes de cette commune.

Peut-on facilement influencer des consommateurs avec des publicités sur Facebook ? C'est une question qui est de plus en plus souvent posée, surtout après le scandale Cambridge Analytica et les manipulations lors de la campagne électorale lors les élections présidentielles aux Etats Unis et sur le référendum sur le Brexit au Royaume-Uni.

La nouvelle émission de la chaîne de télévision Canvas (VRT) "Facebook en ik" (Facebook et moi) a fait le test et a créé, en collaboration avec une agence de marketing, une campagne de pub pour le panais. Ce légume oublié a été présenté comme étant un agent amincissant sur la base de toutes sortes de rapports pseudo-scientifiques.

Les publicités s’adressaient spécifiquement aux femmes d’Eeklo, fans du programme télévisé "Dagelijkse Kost" (VRT) dans lequel Jeroen Meus présente des recettes culinaires, des femmes qui ne sont pas intéressées non plus par la restauration rapide. Cette expérience montre à quel point il est facile pour les annonceurs d’atteindre des groupes cibles spécifiques via Facebook ? Les possibilités de partage sont presque infinies. Les personnes qui possèdent un IPhone. Les amis des personnes qui viennent de déménager. Des parents avec de jeunes enfants. Tout est possible.

La campagne de publicité pour les panais aura coûté au total 550€ soit beaucoup moins que les campagnes publicitaires sur les médias traditionnels. Mais ces campagnes sur Facebook ne manquent pas leur cible. Au cours des mois de novembre et de décembre 2018, en Flandre orientale et à Eeklo en particulier on a connu un véritablement engouement pour le panais.

Dans deux magasins, les ventes ont ainsi augmenté de 300% et 436%, dans le Colruyt local, les légumes oubliés ont obtenu une meilleure place dans le rayon frais et un stock supplémentaire a également été constitué.