Recticel coordonne une recherche européenne pour le recyclage du polyuréthane

Le groupe belge Recticel va coordonner un projet européen de recherche en matière de recyclage de polyuréthane, un matériau plastique dont il est un spécialiste. C’est ce qu’a annoncé le groupe international lundi.

Le projet bénéficie d'un financement européen de six millions d'euros, alloués par le programme de recherche et d'innovation Horizon 2020 de l'Union Européenne, et réunit neuf partenaires issus de six pays différents, dont l'université de Gand (Flandre orientale) et la KU Leuven (Brabant flamand). Son objectif est "de trouver des solutions pour réaliser la transition de l'actuel cycle de vie linéaire des polyuréthanes vers un modèle économique circulaire", explique un communiqué.

Les polyuréthanes thermodurcissables, que sont par exemple les mousses souples et rigides, sont résistants, durables et utiles dans de nombreuses applications. Ils figurent parmi les six matériaux plastiques les plus produits dans le monde. Mais contrairement aux matériaux thermoplastiques, le recyclage des polyuréthanes thermodurcissables est un processus très complexe.

Le projet "PUReSmart" vise à explorer de nouvelles méthodes, technologies et approches afin de surmonter ce défi et de transformer le polyuréthane en un produit réellement circulaire. PUReSmart cible la valorisation de plus de 90% des polyuréthanes en fin de vie, avec l'ambition de convertir ces matériaux en une matière première de qualité pour la production de produits déjà connus ou innovants, espère-t-on encore.

Le recyclage passera notamment par des "techniques de tri intelligentes" permettant de séparer les polyuréthanes en plusieurs catégories "bien identifiées". Ces différents types de polyuréthanes seront ensuite réduits en leurs composants de base en vue d'être réutilisés comme matières premières.

BELGA/DOPPAGNE