Des radars tronçons inactifs en Flandre à cause d'un problème à la police fédérale

Les 60 nouveaux radars tronçons qui ont été installés en Flandre risquent de ne pas pouvoir être activés cette année, comme initialement prévu. En cause : un problème de pénurie de logiciel au sein de la police fédérale.

Si l’installation de radars tronçons est une compétence de la Région flamande, flasher les automobilistes en excès de vitesse demeure une compétence de la police fédérale. Le problème est que cette dernière connaît pour le moment une pénurie de connecteurs, qui permettent de prendre les photos des contrevenants.

"Une nouvelle procédure des autorités a été lancée pour acheter ces connecteurs, mais cela pourrait prendre des mois avant que nos radars tronçons puissent entrer en fonction", explique le député N-VA Koenraad Degroote.

L’un des tronçons concerné est celui du Craeybeckxtunnel, sur la E19. Le radar devait être activé en février. Selon toute vraisemblance, sa mise en fonction devra encore attendre.

Ben Weyts veut acheter lui-même les connecteurs

Face à cette situation, le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA), a demandé au ministre de l’Intérieur, Pieter De Crem (CD&V), de pouvoir procéder à l’achat des connecteurs, à la place de la police fédérale.

"Il est révoltant que la Flandre investisse autant dans les radars tronçons pour améliorer la sécurité routière, et que l’exécution à un autre niveau tourne mal", s’est-il indigné.

D’après Ben Weyts, 18 radars sont actuellement prêts à être mis en route en Flandre, et ne peuvent l’être à cause du manque de logiciels à la police fédérale. "Ce que nous faisons nous-mêmes ira de toute façon plus vite", a-t-il fait valoir.