Bart De Wever : "Les jeunes ne doivent pas croire aux prédictions d’apocalypse"

"Les jeunes ne doivent pas croire aux scénarios d’apocalypse ni aux prédictions de malheurs qui exigent que l’humanité fasse des changements irréalistes". C’est la réponse donné par le président de la N-VA aux 35.000 jeunes qui ont manifesté jeudi dernier pour réclamer une politique environnementale plus engagée. Bart De Wever déclare ne pas être un fan des scénarios catastrophiques et estime que les jeunes devraient plutôt avoir confiance en l’avenir et en l’innovation.

Les présidents du CD&V, de l’Open VLD et de Groen avaient été interrogés vendredi soir dans l’émission "Terzake" sur la réponse à apporter aux 35.000 lycéens qui séchent les cours pour manifester en faveur du climat.

Quant à Bart De Wever il a été interrogé ce samedi matin en marge d’une réunion de son parti en vue du lancement de la campagne électorale.

"Les jeunes doivent avoir confiance en l'avenir et en la force de l'innovation", a affirmé Bart De Wever. "S'ils se penchent sur le passé, ils verront que l'humanité a toujours rencontré des problèmes majeurs mais que nous avons toujours trouvé des solutions grâce à l'innovation. C'est à cette génération de jeunes d'aller à l'école et de suivre les cours de mathématiques et de physique,.... pour nous aider à trouver ces solutions (ndlr. aux changements climatiques). Les solutions viendront, nous devons tout mettre en œuvre pour les trouver.

"Les jeunes ne doivent pas croire aux prédictions d’apocalypse à caractère religieux et qui demandent à l’humanité des changements irréalistes. Si vous devez vous culpabiliser parce que vous partez en citytrip en avion alors il y a quelque chose qui ne va pas" ajoute le président de la N-VA.

"L'humanité doit aller de l'avant, croître et innover sur le plan économique. Rester les bras croisés et attendre l'apocalypse. Cela n'a absolument aucun sens. Je vois à quel point ce catastrophisme économique a empoisonné de nombreux esprits, surtout parmi les jeunes générations. C'est à nous de nous y opposer en tenant un discours positif."

Bart De Wever souligne encore que beaucoup de choses se sont déjà produites mais ajoute : "Il faut être honnêtes : nous ne disposons pas encore de la technologie pour trouver des solutions à tout surtout en matière de transition énergétique, mais cela arrivera. Et encore une fois si on regarde le passé de l’humanité et la façon dont nous avons géré le problème des carburants, on voit bien que nous avons constamment trouvé des solutions en inventant de nouveaux carburants. Pourquoi ne pourrions-nous pas le faire au cours des 100 prochaines années ?"

Tout indique que le meilleur est encore devant nous et pas derrière nous

"Tout indique que le meilleur est encore devant nous et pas derrière nous. Or, l'ambiance que je ressens dans les rues aujourd’hui c'est plutôt "Nous allons tous mourir. Physiquement, c'est vrai, bien sûr, mais cela a un caractère sectaire. Ce n'est pas l'avenir, nous ne pouvons pas nous retirer du progrès en vivant dans la culpabilité et en attendant l'apocalypse !"

Il ne fait aucun doute que le climat sera un thème important lors des élections de mai prochain. Selon Bart De Wever, la réponse de la N-VA est "un modèle de croissance économique, pas un modèle de réduction économique comme dans le programme des écologistes. Le message véhiculé par les Verts c'est réduire, toujours faire moins, moins, moins, moins " et " changer nos comportements ", mais je ne pense pas que l'humanité le fera.

Il faut compter sur l'innovation et ne pas avoir de tabous. L'énergie nucléaire, par exemple, est indispensable si nous voulons réduire nos émissions de CO2 et éliminer les combustibles fossiles. Nous aurons besoin de beaucoup d'électricité pour faire fonctionner nos industries et nos véhicules électriques. L'énergie nucléaire est le moyen le plus écologique de la produire. Exclure toutes sortes d'options basées sur des fantasmes et dire que nous pouvons vivre grâce à l'énergie éolienne ou solaire n'est pas réaliste" a encore déclaré Bart De Wever.