Les crèches néerlandophones à Bruxelles devront obtenir un agrément

Les milieux d'accueil de la petite enfance à Bruxelles devront désormais tous obtenir un agrément de Kind en Gezin (pour les néerlandophones) ou de l'Office de la Naissance et de l'Enfance (pour les francophones). C’est ce qu’ont indiqué ce lundi le ministre flamand du Bien-être et de la Famille Jo Vandeurzen et la Secrétaire d'Etat bruxelloise Bianca Debaets.

Jusqu'à présent, les crèches bruxelloises bilingues et celles où l’on s’exprime dans une langue étrangère, ainsi que certains accueillants d'enfants, n'avaient pas d'obligation en la matière. Une ordonnance de la commission communautaire commune (Cocom) met un terme à cette situation.

Ainsi, tous les lieux d'accueil de la capitale pourront désormais faire l'objet d'inspections sur leur qualité, explique Kind & Gezin. Toutes les crèches unilingues, francophone et néerlandophone, étaient déjà tenues d'obtenir une telle autorisation. L'obtention de cet agrément sera liée au respect de certaines conditions.

"Nous œuvrons ainsi à l'amélioration de la qualité de l'accueil des enfants et nous offrons la garantie que ceux-ci soient accueillis dans les meilleures conditions", a expliqué le ministre flamand Jo Vandeurzen (photo).

Parallèlement, les communautés flamande et francophone ont élaboré un protocole de collaboration, permettant un meilleur échange d'informations et garantissant des inspections efficaces dans la capitale.