Philippe Muyters ne sera pas le candidat de l’Europe à la présidence de l'Agence mondiale antidopage

Le ministre polonais des Sports, Witold Banka, est sorti en tête du scrutin organisé au sein du Conseil de l'Europe, à Strasbourg, pour être le candidat européen à la prochaine présidence de l'Agence mondiale antidopage (AMA), le ministre flamand Philippe Muyters (N-VA) n'est arrivé qu'en troisième position.

Selon plusieurs sources, le ministre polonais Witold Banka a obtenu 28 voix des pays, contre 16 pour la ministre norvégienne Linda Helleland, et 5 pour le ministre flamand des Sports, Philippe Muyters.

Au début de ce mois, le ministre flamand des Sports, Philippe Muyters (N-VA) avait annoncé qu'il allait présenter sa candidature à la présidence de l'AMA. Il siège au conseil d'administration de l'AMA depuis neuf ans.

Le vote du Comité ad hoc européen pour l'Agence mondiale antidopage (AMA) est officiellement consultatif et doit encore être entériné par le comité des ministres du Conseil de l'Europe.

Selon le principe adopté de l'alternance, le futur président de l'AMA, qui succèdera au Britannique Craig Reedie issu du monde sportif (CIO), doit être choisi par les gouvernements au mois de mai. La désignation officielle est prévue en novembre.