Année Van Eyck : le Musée des Beaux-Arts de Gand dévoile ses prêts

Le musée gantois des Beaux-Arts (Museum voor Schone Kunsten ou MSK) a dévoilé jeudi les cinq premières œuvres qui seront exposées en 2020 dans le cadre de l'année consacrée à Jan Van Eyck. Au côté de l'Agneau mystique, d'autres tableaux seront ainsi transférés de Berlin, Madrid et de Roumanie. Il s'agit de "lever un premier coin du voile", indique le musée, qui entend réunir au moins 10 œuvres du célèbre peintre et une série d'autres œuvres contemporaines. La vente des tickets débute ce lundi.

Le MSK s'attend à accueillir quelque 240.000 visiteurs en 2020 pour "OMG! Van Eyck was here", une année que Toerisme Vlaanderen, l'office du tourisme flamand, consacre à Jan Van Eyck (1390-1441 à Bruges). Sa plus grande œuvre, 'L'Adoration de l'Agneau mystique', qu'il a réalisée avec son frère Hubert, subit actuellement une minutieuse rénovation à Gand, la ville où ce polyptyque a été inauguré en 1432.

Elle sera exposée en 2020 au Musée des Beaux-Arts et à la cathédrale Saint-Bavon de Gand (Flandre orientale). Mais ce ne sera pas la seule œuvre de Van Eyck à rejoindre le musée gantois. Une vingtaine d'autres tableaux du maître flamand sont conservés à travers le monde.

Au moins la moitié d'entre eux feront le voyage jusque Gand en 2020. Les premiers prêts ont d'ailleurs été annoncés ce jeudi. Il s'agit du 'Portrait de Baudoin de Lannoy', qui vient de Berlin, 'L'Annonciation', un diptyque actuellement conservé à Madrid, et 'L'Homme au chaperon bleu', qui se trouve en Roumanie pour le moment.

'Vierge à la fontaine' déménagera temporairement d'Anvers vers le MSK. Des œuvres contemporaines d'Allemagne, de France, d'Italie et d'Espagne seront également exposées l'an prochain dans le musée gantois, pour un total d'environ 80 tableaux.

La vente des tickets débutera ce vendredi, notamment via ce lien.