YouTube Kids propose en Belgique un contenu adapté aux enfants

Google lance YouTube Kids ce mardi en Belgique, à l’occasion du "Safer internet day" chapeauté par la Commission européenne. Il s’agit d’une application vidéo dédiée aux enfants, annonce le géant du net dans un communiqué. Le service prévoit des outils pour sélectionner les chaînes que les enfants peuvent regarder et en limiter la durée d'utilisation. Le service permet donc un contrôle parental.

Google explique avoir imaginé cette application pour les 3-12 ans, avec des images colorées, des icônes bien visibles et même une fonctionnalité de recherche vocale. Les plus petits pourront ainsi trouver des vidéos même s'ils "ne peuvent pas encore lire ou écrire".

Les parents, quant à eux, pourront s'ils le souhaitent sélectionner spécifiquement les vidéos et les chaînes que leurs enfants peuvent regarder, voire interdire carrément certains contenus. Un minuteur leur permet aussi de gérer le temps que leurs enfants passent sur l'application.

Ce nouveau produit de Google est, comme souvent dans sa version gratuite, financé par la publicité. La multinationale souligne qu'aucune réclame pour des produits alimentaires ou des boissons, des jeux vidéo ne sera diffusée, ni les bandes annonces de films destinés aux enfants de plus de 13 ans.

Les parents qui veulent éviter la publicité peuvent souscrire un abonnement pour 9,99 euros par mois. L'application - qui peut être téléchargée sur smartphone, tablette, télévision intelligente ou console - a été lancée en 2015 aux Etats-Unis. Elle est aujourd'hui implantée dans 53 pays, dont la Belgique.

Jamais complètement sûr

Michiel Sallaets de Google/YouTube Kids précise : "Nous faisons tout pour veiller à ce que le contenu de YouTube Kids soit adapté aux enfants. Mais aucun système automatisé n’est parfait. Si les parents y découvraient tout de même une vidéo qui les inquiète, ils peuvent le signaler et nous aider ainsi à améliorer notre plateforme. Pour cela nous avons un réseau mondial de collaborateurs qui regardent les vidéos" placées sur YouTube.

Le géant du net souligne donc qu’il est important que les parents continuent à surveiller ce que leurs enfants regardent sur YouTube. "Une application ne remplacera jamais une forme quelconque de parentalité digitale", confirme Nel Broothaerts, porte-parole de Child Focus, la Fondation pour enfants disparus et sexuellement exploités. "En tant que parent, il faut continuer à parler avec ses enfants, établir des règles et rester disponible pour le cas où les enfants auraient vu quelque chose sur YouTube qui les choque".

Child Focus salue l’arrivée de la nouvelle application YouTube Kids : "C’est certainement un pas dans la bonne direction. Ces prochaines semaines et prochains mois, il faudra voir à quel point son travail est concluant. L’application ne sera jamais totalement hermétique, mais c’est une bonne chose que de grands acteurs de l’industrie de l’internet prennent des initiatives pour offrir un contenu à la mesure des enfants", conclut Nel Broothaerts.