Koen Van den Heuvel succède à Joke Schauvliege comme ministre flamand de l’Environnement

Koen Van den Heuvel, qui était chef de groupe du CD&V au Parlement flamand et bourgmestre de Puurs (Anvers) remplacera Joke Schauvliege comme ministre de l’Environnement au gouvernement flamand. L’annonce a été faite ce mercredi matin par le président du CD&V Wouter Beke.

Koen Van den Heuvel est bourgmestre de Puurs et siège au Parlement flamand depuis 2004. En 2012, il y est devenu chef de groupe du CD&V.

En tant que parlementaire flamand, Koen Van den Heuvel a montré un grand intérêt pour les finances et le budget, l'administration nationale, l'innovation et l’emploi. Lors des élections du 26 mai prochain, il sera tête de liste pour la province d'Anvers au Parlement flamand.

Joke Schauvliege a démissionné mardi après des déclarations malheureuses sur les manifestants contre le réchauffement climatique. Elle n’a pas hésité à qualifier les récentes manifestations d’étudiants de complot contre sa personne et contre sa politique agricole, complot fomenté par les associations de protection de la nature. La sûreté de l'État l'en aurait informée, mais elle a dû admettre par la suite que ce n'était pas le cas et qu'elle avait relayé une rumeur non confirmée.

Comme chef de groupe au Parlement flamand, Koen Van den Heuvel sera remplacé par Peter Van Rompuy.

"C'est un honneur de devenir ministre"

"C'est un honneur de devenir ministre, dommage que cela se fasse dans des conditions moins faciles actuellement", a commenté le principal intéressé. "Je voudrais d'ailleurs la remercier pour son travail ces dernières années".
Koen Van den Heuvel a immédiatement promis de se mettre au travail sans attendre. "Un nouveau ministre commence généralement en disant 'donnez-moi un peu de temps', mais cela ne m'est pas possible dans la situation actuelle. Dès le premier jour, je vais m'y mettre à fond".

Le nouveau ministre du gouvernement flamand promet en tout cas de travailler en collaboration avec les différents acteurs, notamment sur le délicat sujet du climat qui a fini par faire trébucher Joke Schauvliege. "Il n'y a pas un agriculteur qui ne pense pas à l'environnement, et pas un amateur de nature qui ne pense pas que les emplois sont importants. Je suis persuadé que l'on doit et que l'on peut aborder ensemble le défi climatique". Il s'agira désormais de continuer à travailler sur le "plan climat" flamand, selon le nouveau ministre. Dans cette optique, ce dernier a promis de travailler en étroite collaboration avec les ministres en charge du Logement, de l'Energie et de la Mobilité: "C'est une politique générale qui doit être menée ensemble".

"Ce n'était pas mon rêve ultime de devenir ministre trois mois avant les élections", admet Koen Van den Heuvel au passage, "mais j'ai bien envie de m'y mettre".