Netflix est désormais bien ancré en Flandre, mais ne cannibalise pas pour autant l’offre télé

En l’espace de cinq ans, Netflix a conquis une bonne partie du nord du pays. Pas moins d’un tiers de la population regarde des films et des séries sur la plateforme en ligne. D’après les chiffres du Digimètre 2018 de l’institut de recherche Imec, le service attire surtout les 20-30 ans, même si ces derniers se partagent parfois un compte. D’après les chercheurs qui ont mené l’enquête, Netflix ne cannibalise pas pour autant l’offre télé existante.

L’Imec, l’institut de recherche de l’Université de Gand, sonde chaque année environ 4.500 Flamands sur leur utilisation des médias. Les résultats du Digimètre seront publiés la semaine prochaine. La rédaction de VRT NWS a toutefois déjà pu avoir accès à certains chiffres.

Lors du dernier sondage, un Flamand sur cinq indiquait passer du temps sur Netflix. En 2018, ce groupe s’est élargi à un Flamand sur trois. Le service américain de streaming semble être désormais bien ancré au nord du pays.

Une hausse du nombre de spectateurs a été enregistrée dans toutes les catégories d’âge, mais les 20-30 ans semblent, eux, totalement séduits. Plus de la moitié des personnes de moins de 34 ans regarde des séries et des films sur Netflix. Près d’un tiers le fait tous les jours.

Un média complémentaire

D’après les chercheurs de l’Université de Gand, Netflix ne cannibalise pas pour autant l’offre télé existante. "Le service vient s’y ajouter", souligne l’expert média, Lieven De Marez. "Netflix est la force motrice derrière un changement d’habitude dans la façon de regarder quelque chose. Les jeunes ne zappent plus entre les différentes chaînes, mais bien entre les écrans et les plateformes", souligne-t-il. "Dans ce cadre, Netflix donne le ton. Vous payez 10 euros pour un package qui vient s’ajouter à l’abonnement télé classique".

Parallèlement à la progression de Netflix, une autre tendance se dessine : l’audience de la télévision linéaire recule en effet doucement mais sûrement. Pour la première fois, moins de la moitié des Flamands regarde encore quotidiennement la télé en direct. Ce changement est davantage observé chez les jeunes, puisqu’il concerne à peine un Flamand de moins de 24 ans sur quatre. Seuls les plus de 65 ans restent encore fidèles à leur téléviseur.