Un deuxième suspect arrêté pour le vol spectaculaire de coffres à Anvers

VRT NWS a appris de source fiable qu’un deuxième suspect a été appréhendé dans le cadre de l’enquête sur le casse de la salle des coffres de l’agence BNP Paribas Fortis, dimanche à Anvers. Il s’agirait, comme pour le premier suspect de 27 ans arrêté mardi, d’un Anversois originaire de Géorgie.

Dimanche, un cambriolage était constaté dans l’agence BNP Paribas Fortis sur la Belgiëlei à Anvers. Les voleurs étaient passés par un tunnel qu’ils ont creusé depuis une maison, avant de le relier aux égouts, de creuser un deuxième petit tunnel et de parvenir ainsi jusqu’à la salle des coffres de la banque. Ils sont également parvenus à ouvrir entre 20 et 30 coffres et à en dérober du contenu.

Mardi, un premier suspect a été appréhendé. Le Belge d’origine géorgienne a été confondu grâce à un disque à meuler oublié dans le tunnel par les cambrioleurs. Il s’agissait en effet d’un modèle unique dont le propriétaire a pu être tracé.

Ce jeudi, c’est un deuxième suspect qui a été appréhendé. Il s’agit à nouveau d’un Anversois d’origine géorgienne. Il aurait été retrouvé via des empreintes digitales trouvées au numéro 40 de la Nerviërsstraat, la maison depuis laquelle les cambrioleurs ont commencé à creuser leur dangereux passage vers les coffres.

Ce jeudi, la Belgiëlei où se trouve la banque a été fermée un temps à la circulation. Des ouvriers qui travaillaient au tunnel et aux égouts ont en effet retrouvé un objet suspect. Les enquêteurs ont emporté cet objet vers midi, emballé dans du papier brun (photo). Il n’est pas clair de quoi il s’agit.